Articles Coms

Toulon, Ah les Cons ! humeur de la semaine

Toulon, Ah les Cons ! humeur de la semaine

En ce 17 mars 2015, mon CONseil préféré m’a dit : « Ne joue pas au CON », il avait ses raisons…Je venais de lui CONfier de nombreux secrets qui hantent les chambres du CONseil. Qu’est-ce qu’une chambre du CONseil, me direz-vous, c’est un endroit plein de gens biens qui vous transmettent leur savoir. Tout de noir vêtus, ces hommes et ces femmes vous opèrent dans le mystère.

JP Gastebois

Jean-Pierre Gastebois, humeur et les Cons

C’est fort de France !

Un peu comme à la Saint Nicolas, quand dans certaines régions, Saint Nicolas est accompagné par le Père Fouettard vêtu d’un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac. Il n’a pas le beau rôle, puisqu’il menace de distribuer des coups de trique aux enfants qui n’ont pas été sages ou de les emporter dans son sac.

Mais à Toulon, il n’y a pas de Saint Nicolas !

Il n’y a même pas de carnaval comme à Nice. Et pourtant, ce 17 février, il y a eu un magnifique corso carnavalesque, qui s’est déroulé en deux actes.

Aucun rapport avec Toulon ? Si, même deux rapports (protégés bien sûr) !

Il est arrivé que sur le célèbre carnaval, des dieux de la mythologie égyptienne comme Bès, soient représentés Son visage rappelle le lion. De manière générale, le rôle de Bès était de veiller sur les humains dans leur vie quotidienne, ce qui le rend très populaire et proche des Égyptiens.

Mais pas de mythologie égyptienne à Toulon…

Bon revenons aux CONs : je n’aime pas les CONs !

J’ai beaucoup de respect pour les CONfrères, à CONdition qu’ils soient fraternels.

J’aime les CONvaincus, ceux-là au moins, ils sont au tapis !

C’est mieux que le CONfort qui se croit tout permis…

Je ne vous racCONte pas quand il CONjure de vous taire, il s’accorde tous les droits et pense même que c’est CONforme. Pourtant il lui arrive de dire tout et son CONtraire. Vous me direz, s’il s’agit de traire comme ça, çà ne sera pas lait. Ah la vache ! Avec ses vociférations, on se croirait au CONcert. Pas une fausse note, il est même capable d’inventer la musique.

Et le CONjoint, celui qui accompagne ce CONvoi… Ils se CONgratulent, juste après s’être CONfessés. Mais tout ça est bien CONfus. Ils se CONtemplent, fiers de leurs CONsignes, ils n’ont rien CONcédé.

Ces deux là, on les verrait presque CONvoler en justes noces d’intérêts.

Pourtant pénétrant dans la chambre secrète, ils entrent en CONclave. Personne ne doit les déranger, même si c’est la CONsonne. Il y en a un qui se CONtracte, parce que l’autre CONverge. N’y aurait-il pas de CONdoms ?

Quand même, parmi les deux, il y a un CONstipé, çà se voit à son visage CONtorsionné.

Il se retourne et nous CONtourne. On le CONtemple.

Nous aurions pu faire un CONcours, la situation s’y prêtait, je vous le CONfirme.

Quelle histoire ! Nous irons jusqu’aux CONfins (si l’on en trouve).

Alors, pour CONclure… ?

Un CON reste CON, petit au gros.

Il n’y a rien pour me CONsoler. C’est là qu’on sort mais nous en reparlerons, nous et CONsorts.

Vous êtes CONcernés et çà nous CONvient.

C’est CONgénital, je n’y peux rien !

CON se le dise

Dans ce drôle de CONtexte.

Jean-Pierre Gastebois

 

= = = =

Catégories : Débat