Articles Coms

Toulon, indiscret : Anne Roumanoff parle de ses chéris, interview choc

Toulon, indiscret : Anne Roumanoff parle de ses chéris, interview choc

Quel privilège de recevoir Anne Roumanoff en ouverture des Fantaisies Toulonnaises, le 22 mars prochain au Palais Neptune. Elle nous présente un spectacle original et inédit « Anne Roumanoff et ses chéris ». Telex l’a interviewée !
anne roumanoff
Telex : Anne, vous embrassez actuellement les scènes américaines, quel sentiment en éprouvez-vous ?
Anne Roumanoff : De l’excitation, du plaisir et je frime un peu (rires). Ça impressionne beaucoup le public français que j’aille jouer aux Etats-Unis mais je ne joue pas au Carnegie Hall, mais dans des petites salles new-yorkaises. J’y joue mon nouveau spectacle en français s’il vous plaît : « Aimez-vous les uns les autres » !
anne roumanoff
Telex : Anne, vous faites l’ouverture des Fantaisies Toulonnaises avec vos chéris, quelle a été votre motivation ?
Anne Roumanoff : C’est mon manageur-producteur de mari, Philippe Vaillant, qui a eu cette ingénieuse idée, et ce concept m’a séduite. Depuis 27 ans je suis seule en scène, et présenter un spectacle à Toulon avec d’autres artistes-humoristes, avec des gens que j’aime, disponibles et tout en harmonie, est extrêmement plaisant et convivial. C’est aussi l’occasion de donner à des artistes montants un autre moyen d’expression.

Telex : Comment se déroule ce spectacle ?
Anne Roumanoff : C’est comme un repas copieux, avec entrée, plat, dessert et café ! Allez, je vous présente mes chéris ! Tano, est drôle, déjanté à l’humour corrosif doublé d’un ton faussement désinvolte. Daniel Camus quant à lui aime la couleur qu’il projette sur la toile et la toile c’est vous ! Il dépeint avec humour ce qu’il voit, ce qu’il vit. Un peu macho mais sensible, un peu grande gueule mais discret ! L’essayer c’est l’adopter. Et … Yann Stotz (qui jouera le 28 mars avec les musiciens du Coll Orchestra) est un téléphage averti, désaltéré au petit lait cathodique, qui a pour mère nourricière les Monty Python et pour père carnassier Franky Sinatra. Et moi, je présente des extraits de mon spectacle « Aimez-vous les uns les autres ». Une soirée de 2 heures ultra rodée et rythmée où s’enchaînent, sketchs et saynètes, toutes les 20 minutes.

anne roumanoff

Anne Roumanoff et ses chéris, interview

Telex : Vous avez un parcours atypique Anne Roumanoff, racontez-nous votre histoire !
Anne Roumanoff : A l’âge de 12 ans, je prends mes premiers cours de théâtre au Cours Simon avec la « timide » Mylène Farmer. J’ai commencé par des sketchs, mais les sketchs n’étaient pas très bien perçus dans le milieu théâtral et j’étais vexée comme un pou ! A 17 ans, j’entre à « Sciences Po », tout en continuant à prendre des cours de théâtre, ma véritable passion. Après l’obtention de mon diplôme dans la même promo que David Pujadas, Jean-François Copé, Frédéric Beigbeder et Isabelle Giordano, je fais un passage éclair au Club Med, où chaque soir je joue mes sketchs. Puis s’enchaînent les cabarets parisiens, les plateaux télé, les grandes salles parisiennes et les tournées !

Telex : Est-il plus difficile d’être une femme humoriste, qu’un homme humoriste ?
Anne Roumanoff : Alors ça c’est la question qui tue ! Comme dans tous les métiers une femme humoriste doit se battre beaucoup plus qu’un homme humoriste, mais ça s’arrange. Une comédienne est plus facilement attaquée sur son physique du style, après 30 ans une femme est périmée comme un yaourt, alors que les comédiens de plus de 50 ans avec une bedaine épanouie, sont des sex-symbols ! Il y a toujours deux poids, deux mesures (et là c’est moi qui éclate de rire)… Une femme qui pique une colère c’est une hystérique, alors qu’on dit d’un homme qu’il a du caractère !

Telex : Un petit message Anne pour les lecteurs de Telex ?
Anne Roumanoff : Arrêtez de pleurer, prenez vos tickets et venez vous bidonner !

Marianne de l’humour français, artiste accomplie, humoriste décalée voire décalquée, Anne Roumanoff nous offre un spectacle pétillant où l’amour est un plat qui se mange show…!
anne roumanoff

Mylène Nicolas

Cliquez sur www.fantaisies-toulonnaises.fr
Réservations au 06 11 33 24 43 – Billetterie : points de vente habituels.

= = = =

Ecrit par

Catégories : Interview, Spectacle, Toulon