Articles Coms

Toulon, le transfert de l’IRSN de La Seyne vers Cadarache inquiète la rade

Toulon, le transfert de l’IRSN de La Seyne vers Cadarache inquiète la rade

Le déménagement de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) inquiète le député Philippe Vitel, vice-président de la Commission de la Défense et des Forces Armées. Il a interrogé le Gouvernement pour en savoir plus.
transfert irsn vers cadarache
En juin 2014, la Cour des comptes propose le transfert de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire du site de La Seyne-sur-Mer vers le Commissariat à l’énergie atomique de Cadarache. « L’implantation de l’IRSN à La Seyne-sur-Mer à la fin des années 1970 a été motivée par la présence, sur le port militaire de Toulon, d’installations nucléaires sensibles – sous-marins nucléaires d’attaque, porte-avion – qui seront encore présentes pendant les prochaines décennies », rappelle Philippe Vitel. « Son regard indépendant sur l’état radiologique de la rade et sur la gestion d’un éventuel accident ou incident, représente pour tous un élément majeur de sécurité. Il permet de rassurer la population du bassin de vie de Toulon-Provence-Méditerranée, ainsi que les acteurs des autres activités de la rade, notamment les plaisanciers et les aquaculteurs », ajoute le député. Les élus de tous bords politiques se sont mobilisés pour défendre l’IRSN dès l’annonce de son éventuel transfert. Ils jugent sa présence indispensable à la stratégie économique engagée autour d’un pôle de compétitivité, véritable moteur d’innovation et d’emploi. La ministre Ségolène Royal a répondu : « Pour répondre à la Cour des comptes, l’institut a entrepris d’évaluer la pertinence du maintien de l’antenne de La Seyne-sur-Mer. Quelle que soit la décision, les missions de l’institut continueront d’être exercées avec la même vigilance et la même présence sur le terrain qu’aujourd’hui ».

Gilles Carvoyeur

= = = =

Ecrit par

Catégories : Divers, Une