Articles Coms

Télex infos » Interview, Loisirs culture sorties spectacles sports, Toulon » Histoire de Pêche

Histoire de Pêche

Claudius est un pêcheur chevronné, passionné depuis 45 ans, que ce soit de pêche en mer où de pêche de rivière. Comme chaque matin, il part s’adonner à son occupation favorite avant d’ouvrir son magasin … de pêche (Claudius Pêche à Ollioules près de la pyrotechnie).

Ce jour là il pêche la dorade au crabe, une pêche délicate. A la première touche, il prend la canne à la main, sent la dorade manger et ferre. Il remonte alors une « blanquette » (dorade jeune de moins d’un kilo), la décroche et la remet à l’eau.

Un badaud l’interpelle alors sur son geste et Claudius lui répond : « C’est un bébé, je la laisse grandir. Le bon Dieu me le rendra ».

Le badaud ébahi ne dit plus rien et reste là.

Dix minutes plus tard, rebelote, la touche est là. Claudius prend sa canne, sent la dorade qui mange le crabe et remonte encore une « blanquette », qui retournera encore dans l’eau sous l’œil interloqué du badaud qui l’aurait bien gardée pour son dîner. Quelques minutes passent et le bouchon frétille. Cette fois Claudius ferre une belle dorade de 3 kg, devant son badaud qui ne dit plus mot.

Sans parler de Dieu, la morale de cette histoire (vraie) est que si on respecte la nature, elle vous le rend à un moment où à un autre …

Texte et photos : Pascal Hermer

pêche

Pêche : Les conseils du Pro !

Selon Claudius, avec le réchauffement, les dorades commencent à arriver dans la rade. L’eau est encore un peu fraîche (17°) mais à 19-20° ce sera la température idéale. En général, la saison de la dorade s’étale entre avril et décembre. Après, c’est la période de reproduction, au large, à 40 où 50 mètres de fond. Malgré tout, il reste toujours des dorades sédentaires, ce qui explique qu’on peut toujours en attraper de belles, en hiver. La dorade est un poisson d’humeur fantasque qui s’attrape aussi bien en mer qu’en bord de mer. Il faut juste être là au bon endroit, avec le bon appât. C’est pour cela que les pêcheurs de dorades ont plusieurs cannes avec des appâts différents. Ces mets préférés sont les moules, les crabes, les piades (Bernard Lhermitte) et le bibi de Sète.

Quel matériel pour débuter ?

Claudius conseille d’acheter une canne dont la longueur est située entre 3,50 m et 4,20 m en fonction de l’endroit où l’on pêche. Si c’est en bord de plage, prendre une canne longue, où si c’est en « surf casting » (pêche en mer au dessus de la vague), avec une canne très longue. Le mieux est d’avoir 2 ou 3 cannes.

Selon la distance, le plomb doit peser entre 30 et 80 grammes. Le plomb coulissant est à privilégier pour ne pas éveiller la méfiance de la dorade (type Olive ou avec Coulisseau et plomb trilobe).

Enfin, il faut prendre un hameçon et là rien ne vaut mieux que le conseil d’un pro car, contrairement à ce que l’on peut penser, celui-ci ne se choisit pas en fonction du poisson péché, mais de l’appât (moule, crabe, piade, le bibi de Sète).

Vous êtes parés, il n’y a plus qu’à se lever…tôt.

Texte et photos : Pascal Hermer

Merci à Claudius Pêche pour ses bons conseils.

Claudius Pêche, 2004 Av. Aristide Briand 83190 Ollioules 04-94-93-42-23 (à coté Diaz Pneus)

= = feuilleter télex

Ecrit par

Votre contribution

Catégories : Interview, Loisirs culture sorties spectacles sports, Toulon · Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,