Articles Coms

Télex infos » Interview, Loisirs culture sorties spectacles sports, Toulon » TAMBOURS DU BRONX : UN SPECTACLE VRAIMENT PAS BIDON

TAMBOURS DU BRONX : UN SPECTACLE VRAIMENT PAS BIDON

Même si on ne les a jamais vus en spectacle, on connaît forcément « Les Tambours du Bronx ». Cette tribu d’hommes aux bidons a plutôt fait du bruit lors du bicentenaire de la Révolution Française en 1989. Depuis, c’est à lui tout seul que le groupe a révolutionné un concept artistique qui continue à intriguer et à exalter les foules. Là où frappent les Tambours du Bronx, croyez bien qu’on en sort comme leurs bidons : tous froissés … mais de surprises, d’extase et d’admiration


25 ans d’histoire des Tambours du Bronx, c’est environ 16.000 bidons détruits, 140.000 mailloches cassées (il en faut 4 à 5 paires par musicien et par concert), près de 1500 concerts à travers le monde et parfois dans des endroits insolites comme une chapelle, une patinoire, dans le Sahara, au fond d’une piscine, dans une mine, dans des usines, sur le toit d’un immeuble, sur l’eau, dans la forêt, sur des bus, dans des amphithéâtres romains …

25 ans d’histoire des Tambours du Bronx, c’est plus de 120 musiciens qui ont croisé leurs routes, c’est aujourd’hui une quinzaine de « frères » qui vibrent à l’unisson. C’est aussi la BO du nouveau film de Matthieu Kassovitz, « L’Ordre et la Morale » et la bande son du dernier spot Nissan.

25 ans d’histoire des Tambours du Bronx, c’est un tout nouveau spectacle « Fukushima Mon Amour » que le public découvrira à Six-Fours, et c’est pour Télex l’occasion d’interviewer «l’un des leurs » : Guillaume Piat …

Les Tambours du Bronx fêtent cette année, leurs 25 ans. Mais on peut dire que c’est le célèbre défilé de Jean-Paul Goude, pour le bicentenaire de la Révolution, qui vous a fait connaître ?

Oui, tout à fait ! Lorsque le groupe s’est créé, en 1987, c’était sans prétention et plutôt de façon amateur pour jouer dans des spectacles de rue. Lorsqu’il a été repéré par Jean-Paul Goude, pour intégrer son défilé légendaire, les choses ont littéralement explosé sur un plan médiatique et très rapidement, Les Tambours du Bronx ont pris une dimension phénoménale, y compris à l’international ! Depuis, ça ne s’est jamais arrêté. On a joué sur quasiment tous les continents, excepté l’Asie qui reste une terre à conquérir ! Cela dit, en 25 ans d’existence, le groupe s’est beaucoup renouvelé et il ne reste plus que 4 ou 5 personnes qui y sont depuis l’origine. Mais ça fait une dizaine d’années que l’équipe ne bouge quasiment plus …

Comment fait-on pour intégrer les Tambours du Bronx ? Faut-il être plutôt musicien ou plutôt musclé ?!

Ce n’était pas le cas avant mais depuis quelques années tous ceux qu’on recrute ont une expérience musicale. Cela dit, il ne faut pas nécessairement être percussionniste parce que, contrairement à ce que l’on peut croire, notre « art » ne ressemble à rien d’autre ! On n’est pas des grands sportifs mais effectivement taper sur un bidon nécessite beaucoup d’entraînement. Ca fait extrêmement mal aux bras, aux mains, il faut exercer et former son corps à supporter ce type d’effort qui reste très particulier. En fait, pour être un Tambour du Bronx, il faut être capable de concilier un gros engagement physique, une aptitude scénographique, et une bonne gestuelle. Ce sont des choses que l’on n’apprend pas dans une école de musique ou ailleurs … En gros, il faut 6 mois à 1 an de formation pour être au point ! Et puis surtout, il faut avoir des qualités humaines, être capable de s’intégrer dans le groupe … ou plutôt dans la « tribu » car il y a cet esprit très présent entre nous …

Quand on vous regarde, on est un peu saisi par vos physiques très durs, vos visages presque « patibulaires » ! Quand vous dites que vous êtes des vrais gentils, on a presque du mal à le croire !

On est obligé de rentrer dedans … ça fait partie de l’image du groupe ! Ce côté viril, guerrier, tribal, comme je disais … Il faut que notre attitude scénique reflète l’engagement physique et mental que nous y mettons … Les gens viennent voir du son et de la sueur ! Mais je peux vous garantir qu’en dehors du contexte, on est tous des gars très gentils !!!

Du coup les Tambours du Bronx, sur scène, ça donne quoi ?

Je dirais que Les Tambours du Bronx c’est avant tout un spectacle vivant, de son et lumière. On en prend plein les yeux et pleins les oreilles, et il se passe énormément de choses sur scène … souvent surprenantes et inattendues !

Autrement dit, c’est un concept en soi …

Tout à fait ! C’est un concept extrêmement travaillé où rien n’est laissé au hasard. Depuis une dizaine d’années nous avons aussi intégré des sons électroniques avec des systèmes de samples qui sont venus enrichir notre palette. Ça nous permet de varier plein de rythmes et de styles différents avec des morceaux qui vont du Rock à l’électro, en passant par l’indus ou bien encore le Blues. On a même des rythmiques Hip-hop ! En fait, nos bidons sont devenus une véritable terre d’exploration où chacun peut y trouver son compte, quel que soit son goût musical …

L’avenir, les projets … Après 25 ans, qu’est ce qu’on peut faire de plus ou de différent pour faire évoluer un groupe si caractéristique et si particulier ?

En fait, l’histoire des Tambours du Bronx est également marquée par de nombreuses collaborations, très éclectiques, avec d’autres artistes. Par exemple, on a travaillé avec un orchestre symphonique, avec un groupe folklorique breton … En ce moment on se produit en concert avec le groupe Sepultura. On a fait la première avec eux en septembre dernier à Rio et là on retourne jouer ce spectacle fin mai à Lisbonne, puis en Allemagne début Août … En fait, nos 25 ans d’histoire et d’expériences nous permettent aujourd’hui de nous servir de nos bidons pour faire plein de choses différentes et de nous adapter à tous les contextes artistiques, au-delà du spectacle qui nous est propre. C’est évidemment une manière pour nous de nous ouvrir sans cesse à des choses nouvelles et d’assurer aux Tambours du Bronx un avenir encore très prometteur et surtout toujours plus surprenant …

Propos recueillis par Christine Manganaro

INFOS PRATIQUES

Quand ? Vendredi 18 Mai 2012 à 21H

Où ? Espace André Malraux– Six-Fours

Combien ? 20€

Infos et résa : Points de vente habituels ou 04 94 74 77 79

ou www.espace-malraux.fr

= = feuilleter télex

Ecrit par

Votre contribution

Catégories : Interview, Loisirs culture sorties spectacles sports, Toulon · Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,