Articles Coms

Télex infos » Interview » Interview Patrick MARTINELLI, Maire de Pierrefeu-du-Var

Interview Patrick MARTINELLI, Maire de Pierrefeu-du-Var

Pouvons-nous faire un point d’étape de l’action de votre équipe municipale ?

Nous venons d’inaugurer la nouvelle station d’épuration qui développe une capacité égale à 9000 équivalent habitant pour une valeur de 5M €. C’est un outil qui nous tenait à cœur et qui était un réel besoin pour le développement maîtrisé de la commune. Nous continuons notre plan d’aménagement d’ensemble de la commune tant en voirie qu’en aménagement paysagé. Notre PLU date de fin 2007, nous avons maîtrisé toutes nos réserves foncières, nos vignobles et notre forêt. Nous voulons maîtriser notre croissance démographique. Puis nous allons finir nos entrées de ville d’ici à la fin de l’année, nous mettons en route sur les deux prochaines années la construction d’un complexe sportif, d’une crèche (50 enfants) et d’une bibliothèque. Nous avons inscrit au budget de l’intercommunalité le budget des études de la future déchetterie. Nous allons aussi agrandir l’hôtel de ville. Enfin, nous ouvrons une nouvelle classe de maternelle et ça, c’est une bonne nouvelle.

Le sujet de l’intercommunalité est chaud en ce moment, qu’en est-il pour votre commune ?

Comme cela a pu être vu nous sommes désormais partie prenante dans une intercommunalité avec les communes de Cuers, La Londe-les-Maures et Bormes-les-Mimosas. Cette intercommunalité se nomme Méditerranée Portes des Maures avec comme président François de Canson, maire de La Londe. Nous avons mis en place des compétences obligatoires telles que développement économique et aménagement de l’espace communautaire, des compétences optionnelles telles politique du logement social d’intérêt communautaire et élimination/valorisation des déchets et enfin une compétence facultative : la promotion touristique et les projets culturels et sportifs. L’essentiel de la démarche est pour nos quatre communes de garder leurs identités et de ne pas être noyées dans un espace beaucoup plus grand, cela nous permet aussi de mettre en place un transfert de compétences qui nous sied et de maîtriser notre fiscalité. Nous avons préféré créer notre structure pour ne pas subir des contraintes dont nous ne voulions pas telle que la taxe additionnelle de TPM ou les compétences de la vallée du Gapeau. Pour cela nous avons refusé le périmètre défini par la préfecture, nous attendons la réunion de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale qui tranchera.

L’aérodrome de Cuers-Pierrefeu est-il, lui aussi, un outil structurant de l’intercommunalité ?

La gestion du site de l’aérodrome de Cuers-Pierrefeu a fait partie des débats structurant l’intercommunalité. Il est, au passage, bon de rappeler que 95% de celui-ci est sur la commune de Pierrefeu. Pour le développer, c’est une priorité, nous avons rencontré tous les acteurs professionnels locaux mais aussi le Conseil Général et la Préfecture. Celle-ci doit depuis des mois nous donner une évaluation financière afin que nous puissions nous positionner sur un achat ou une location des 170 hectares. La compétence est celle de la communauté de communes et nous souhaitons développer l’ensemble du périmètre. L’important pour nous est d’attirer et d’accueillir au mieux des entreprises autour des 2,2 Km de piste, pour pérenniser de l’emploi local et créer des revenus en synergie aussi avec le projet Réal-Martin

Le super projet Réal-Martin va bientôt commencer ?

Les permis de ce projet pharaonique, qui va changer l’avenir de Pierrefeu, sont déposés. D’ici à trois ans, l’ancien sanatorium Réal-Martin, désaffecté et implanté sur cinq hectares boisés en face de l’hôpital psychiatrique Henri-Guérin, devrait être réhabilité en « Palais Réal ». Un complexe hôtelier de grand luxe organisé autour de la thématique du soin et complètement ouvert sur l’environnement extérieur. Il accueillera deux hôtels (le premier « grand luxe » avec soixante suites modulables et l’autre de catégorie trois étoiles avec soixante chambres), deux restaurants dont l’un sera confié à un chef étoilé, une clinique chirurgicale, deux grandes piscines, le plus grand spa d’Europe. Sous la férule de Sylvie Caulet, qui a découvert le site par hasard et qui en a confié la réalisation à l’architecte Jean Nouvel. Une star internationale a qui l’on doit notamment le musée du Quai Branly à Paris, le Dentsu Building à Tokyo ou la Tour Agbar à Barcelone. Ajoutons à cela un gymnase enterré équipé pour recevoir les professionnels et une clinique esthétique grand luxe.

Et l’actu M le Maire

Les Primaires socialistes vous inspirent-elles un commentaire ?

Cela leur permettra d’avoir un candidat, en toute transparence il faut l’espérer. Cela dit je suis dubitatif car si tout le monde peut aller voter, une personne qui a pour champion Nicolas SARKOZY peut être tenté d’aller voter pour faire désigner le candidat qui serait battu à tout coup par son candidat. Cela aurait été plus logique de faire ça en interne.

Christine Lagarde au FMI.

Je pense que c’est une bonne chose, elle à toute compétence et talent pour réussir. En revanche je n’en suis pas spécialement heureux parce que c’est une femme. Etre femme n’est pas sa principale force, elle est intellectuellement et professionnellement bien plus que cela. J’espère juste qu’on ne va pas trouver un loup avec l’affaire Tapie.

La période estivale Varoise s’annonce très bonne.

Je pense que l’on peut se réjouir d’une bonne saison, nous avons besoins de visiteurs pour nos commerces, nos campings, nos hôtels, nos restaurants et nos festivals. Nous mettons tout en œuvre pour accueillir de la meilleure façon possible nos visiteurs. Ça nous permet aussi de rencontrer d’autres personnes et à titre personnel je reçois souvent des occupants du camping, ça permet de s’ouvrir aux autres.

Propos recueillis par Vincent COLONNA

= = feuilleter télex

3 Contrubtions pour "Interview Patrick MARTINELLI, Maire de Pierrefeu-du-Var"

  1. ANDRIEUX dit :

    En ce qui concerne l’aérodrome Cuers-Pierrefeu du Var et son extension, il serait souhaitable de contacter les riverains, qui subissent journellement et ce à longueur d’année, les nuisances de cet aérodrome civil dont les pilotes n’ ont aucun respect de la tranquillité des personnes qui aimeraient vivre dans le calme.

  2. FbS dit :

    Il y a aussi des riverains qui apprécient d’avoir un aérodrome a coté, et des riverains de cet aérodrome qui y travaillent. Merci de penser a eux et a leurs familles. Si vous n’aimez pas les petits avions, pourquoi êtes vous venus habiter a coté d’un aérodrome ? Quant aux nuisances, vu le peu de bruit que font ces petits avions, c’est negligeable par rapport a celles des mauvais coucheurs dans votre genre. Je suppose que vous voulez aussi faire fermer l’autoroute, et l’ecole du village parce que les gamins font du bruit pendant la récré…

  3. cuers-infos dit :

    Patrick Martinelli est décevant. Ce professeur de Math devenu maire par défaut avait pourtant tout pour plaire… Aujourd’hui, il censure le groupe d’opposition de Pierrefeu «Pierrefeu pour Tous» dans le bulletin municipal d’août en leur interdisant de s’exprimer sous prétexte que « la revue municipale se veut un journal d’information non polémique. » Il ne mène aucune politique intercommunale de concertation et avec ce projet démentiel d’envergure , il rejoint le « Tandem cuersois » au rang des illustres maires de pacotille…

    Pierre Bégliomini – Journaliste

Votre contribution

Catégories : Interview · Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,