Trump signe le 1er veto de sa présidence

Adjust Comment Print

Le président américain Donald Trump a fait usage aujourd'hui de son veto pour bloquer une résolution adoptée par le Congrès et libérer en urgence des fonds pour la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.

L'appui de certains républicains à la résolution, jeudi, a représenté une rebuffade de la décision du président de contourner le Congrès et d'utiliser de l'argent déjà prévu pour d'autres programmes afin de payer son mur à la frontière.

La Chambre, contrôlée par les démocrates, avait approuvé cette même résolution le 26 février.

"J'ai hâte d'opposer mon veto à cette résolution d'inspiration démocrate, qui ouvrirait les frontières tout en augmentant la criminalité, la drogue et le trafic dans notre pays", a tweeté M. Trump après l'adoption jeudi dernier par le Sénat d'une résolution qui irait à l'encontre de ses efforts dans la construction d'un mur frontalier, à la suite de la Chambre des Représentants.

Il l'avait promis via un tweet simple: "VETO!". L'opposition farouche entre le président et les élus démocrates du Congrès à ce sujet avait précipité les Etats-Unis dans la plus longue paralysie budgétaire de leur histoire: 35 jours de "shutdown", entre décembre et janvier.

Rejet d'un nouvel accord, Theresa May en échec — Brexit
Celui-ci doit encore être négocié, à condition que les 27 donnent leur accord à l'unanimité pour prolonger les discussions. Un autre amendement, censé donner à la Chambre des communes la main sur la suite du processus, a lui aussi été rejeté.

Il s'agit du premier veto de la présidence Trump.

Avant le vote, Donald Trump avait tenté d'éviter le fiasco en mettant la pression sur les Républicains, les appelant à ne pas "trop réfléchir".

Le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell avait tenté, en vain, de rallier ses troupes contre une résolution qu'il juge "contreproductive". Peine perdue. Le sénateur et ex-candidat à la présidentielle en 2012, Mitt Romney a notamment décidé de voter avec les démocrates "en faveur de la Constitution". Ils n'ont eu, en public, que des échanges plaisants et diplomatiques. Il doit encore être approuvé par la chambre basse, où il devrait être voté puisqu'une résolution similaire a récemment reçu une solide majorité des voix. "Le vote d'aujourd'hui couronne une semaine de quelque chose que les Américains n'ont pas beaucoup vu ces deux dernières années: les deux partis au Congrès américain, tenant tête à Donald Trump ", s'est réjoui jeudi le leader des démocrates au Sénat, Chuck Schumer. Pour le surmonter, une majorité des deux tiers au Sénat et à la Chambre des représentants est nécessaire.

Dans les secondes qui ont suivi le vote du Congrès des États-Unis, Donald Trump a immédiatement réagi.

Comments