Un édifice abritant une école s'effondre au Nigéria : des enfants piégés

Adjust Comment Print

Plusieurs enfants ont été tués et d'autres sont pris au piège dans les décombres d'un immeuble abritant une école primaire qui s'est effondrée mercredi dans un quartier populaire de Lagos, au Nigeria.

Il est encore difficile d'établir un bilan des victimes en raison de la confusion qui règne sur les lieux, rapporte l'agence Reuters.

Le directeur de l'Agence de gestion des urgences de l'État de Lagos (Sema), Adesina Tiamiyu a confirmé en fin de journée à l'AFP que " des dizaines d'enfants " se trouvaient à l'intérieur du bâtiment lorsqu'il s'est écroulé et que les opérations pour les secourir - ainsi que les adultes - continuaient.

Le gouverneur de Lagos, Akinwuni Ambode, s'est rendu sur les lieux et a présenté ses condoléances aux familles, mais n'a pour le moment pas précisé le nombre de victimes. Les secouristes sont contraints de passer de passer par le toit pour atteindre les étages inférieurs.

En manque d'équipements, ils ont lancé un appel aux volontaires venus nombreux prêter main forte, pour qu'ils apportent les masques à oxygène d'un hôpital voisin.

Serena Williams retired from her Indian Wells encounter with Garbine Muguruza
Federer saved six of seven break chances against the German after losing just two points on his serve in the first set. The opening set tie-break ended 12-10 with both players keen to put themselves ahead in the match.

Un jeune garçon a été sauvé.

Les habitants s'étaient eux mobilisés pour apporter des sachets d'eau et des casques aux sauveteurs couverts de poussière, visiblement en très grande difficulté, qui sortaient aussi des décombres des sacs à dos, des jouets et des vêtements appartenant aux écoliers. Le Dr Titi Goncalves, une responsable du ministère local de la santé, a assuré aux journalistes qu'au moins "20 blessés" étaient arrivés. Il est marqué par une architecture typique du passé afro-brésilien, où à certains endroits des travaux de rénovation ont démarré.

"Je ne peux vous en dire plus pour le moment".

Des effondrements meurtriers de bâtiments se produisent fréquemment au Nigeria, où les règles de construction sont régulièrement bafouées.

L'enquête a conclu à des défaillances structurelles du bâtiment dont la construction était illégale.

Comments