Voici les premières images d’ondes de choc supersoniques en collision — NASA

Adjust Comment Print

Durant ces captures, réalisées à partir d'un King Air B-200 qui se trouvait à 610 mètres de distance, les deux T-38 volaient en formation serrée, à seulement trois mètres l'un de l'autre. La Nasa a publié, mardi 5 mars, des photos sans précédent des ondes de choc provoquées par deux avions supersoniques, dans le cadre de ses recherches sur la mise au point d'avions capables de franchir le mur du son sans produire de "bang sonique".

Les ondes de choc supersoniques sont enregistrées lorsque des aéronefs volent plus vite que la vitesse du son. La pression de l'air a été très soudainement modifiée, ce qui s'est traduit par ce " bang " caractéristique.

Une autre image publiée par la Nasa le 5 mars 2019, également prise en décembre 2018, montrant les ondes de choc de deux avions franchissant le mur du son au dessus du désert de Mojave, en Californie.

La Nasa réussit l'exploit de prendre des photos d'avions passant le mur du son

" Ces données vont vraiment nous aider à mieux comprendre comment ces chocs interagissent ", a expliqué Neal Smith, d'AerospaceComputing Inc, une société d'ingénierie qui travaille avec la Nasa, dans un article sur le site internet de l'agence américaine.

Le rendez-vous, à une altitude d'environ 10 000 mètres, a donné des images fascinantes des ondes de choc émanant des deux avions.

Pouvoir prendre des images aussi détaillées des ondes de choc est "crucial " pour la mise au point du X-59 de la NASA, explique l'agence. Ainsi, grâce à ces vols de recherche supersoniques silencieux, il se pourrait que l'aviation civile en profite, et que des avions supersoniques commerciaux fassent leur retour. Certains pays et certaines villes avaient interdit à l'avion de ligne franco-britannique d'entrer dans leur espace aérien justement en raison de ses bangs supersoniques.

Balotelli marque, prend son téléphone et célèbre en story Instagram — Vidéo
Si on en est où l'on en est au classement, c'est qu'on a eu pas mal la réussite, mais aussi qu'on a pratiqué du bon jeu. Malang Sarr a tenu à le rappeler: "Les supporters Marseillais ont pu se déplacer, les nôtres non".

Comments