Gilets jaunes : un acte XIII sous tension

Adjust Comment Print

Un total de 51 400 personnes se sont mobilisées samedi en France, dont 4 000 à Paris, dans le cadre de l'acte 13 des gilets jaunes, selon le ministère de l'Intérieur. Ce samedi, à l'occasion de la 13e grande journée de mobilisation des gilets jaunes, un peu plus de 50 000 manifestants étaient présents en France dont près de 5 000 en Bretagne.

Les tensions diplomatiques franco-italiennes, envenimées par l'ingérence de ministres italiens dans la crise des gilets jaunes et la tentative d'incendie criminel contre la résidence du président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, dans le Finistère, ont donné une nouvelle coloration à ce 13e samedi de manifestations.

À hauteur de l'Assemblée nationale, des manifestants avaient uriné sur les grilles d'enceinte et tenté d'enfoncer les palissades qui protègent l'entrée de l'Assemblée. "Le manifestant aurait pris une grenade à la main pour la relancer", a déclaré à Reuters une autre source policière, selon laquelle il aurait eu au moins un ou deux doigts sectionnés, sinon la main arrachée. La victime, âgée d'une trentaine d'années, a été évacuée par les pompiers et transportée à l'hôpital. Selon un témoin interrogé samedi par l'AFP, le manifestant "a reçu une grenade de désencerclement au niveau de son mollet, il a voulu mettre un coup de main dedans pour ne pas qu'elle explose vers sa jambe et elle a pété quand il l'a touchée". Le casse-tête des listes aux EuropéennesA Montpellier, plusieurs actions sont prévues tout au long du week-end, avec un lien plus ou moins proche avec les revendications d'origine du mouvement, à Montpellier.

Réagissant à ce dernier incident, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dénoncé sur Twitter des "attaques intolérables" et exprimé son "indignation et dégoût". Le cortège a défilé dans les rues commerçantes de la ville, sans s'en prendre aux devantures des magasins ou des banques.

- Clément Lanot (@ClementLanot) 9 février 2019Alerte Info - Un véhicule de la mission Vigipirate est actuellement en feu sous la Tour Eiffel. C'est la deuxième fois que la capitale mosellane accueille la manifestation régionale.

Rochester Area Could See Three Rounds of Snow Starting Sunday
The state transportation department said crews had to clear several trees that had fallen across roads in the Tacoma area. Sunday, with gusts in the 40-60 miles per hour range, making it feel like the single digits with the wind chill.

En régions, Bordeaux et Toulouse, pôles contestataires depuis plusieurs semaines, souvent avec des heurts, prévoient un rassemblement. Cinq personnes ont été interpellées, a-t-elle précisé. Dans la ville d'Alain Juppé, les accrochages ont démarré dans l'après-midi et les policiers ont du faire usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour répondre aux jets de bouteilles et de pétards. Un bilan en baisse dans une commune où les heurts ont été réguliers en marge des cortèges depuis le début du mouvement. Un manifestant a été gravement blessé à la main à Paris aux abords de l'assemblée nationale.

La manifestation, qui débutait à 14 heures, s'est déroulée dans le calme.

Après l'intervention des forces de l'ordre, en fin de journée, une partie des gilets jaunes s'est repliée vers la Comédie, où les affrontements ont repris.

Selon le procureur de Brest, Jean-Philippe Récappé, il n'y a "aucune revendication" et "rien qui permette de relier ces faits à un groupe quelconque" à ce stade.

Comments