Bilal Hassani demande à ses détracteurs de le "laisser tranquille"

Adjust Comment Print

Trop c'est trop. Bilal Hassani, choisi pour représenter la France à l'Eurovision le 26 janvier dernier, est depuis son élection la cible de harcèlement sur internet.

Bilal Hassani, représentant de la France pour la prochaine édition de l'Eurovision est de nouveau pointé du doigt. Le chanteur a déclaré être "client" de tout ce qui "contribue à la différence" et à faire "accepter les différences".

Ces dernières semaines, Bilal Hassani a subi bon nombre de remarques insultantes, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias.

Busy day in Bristol for royal parents-to-be
Meghan wrote sentiments such as " You are strong ", "You are special", and "You are courageous !" with hearts next to them. As they went about the work, she spontaneously made a decision to leave an uplifting, handwritten note in each package.

Les choses ont encore pris de l'ampleur après que des vieux tweets polémiques ont été exhumés sur son compte Twitter vendredi soir: il assure dans l'un que " Le crime contre l'humanité vient d'Israël ", et défend l'humoriste controversé Dieudonné dans l'autre. Cette vidéo a fait bondir Henri Leroy. Ce à quoi le chanteur a répondu au Parisien: "Il n'y a rien de malveillant". Cette chanson qu'il interprétera lors de la grande finale de l'Eurovision à Tel-Aviv est en partie autobiographique et raconte le parcours de Bilal Hassani. Il sautait de joie, était soulagé pour le pays après les épreuves que nous avons traversées en 2015. Et il dit: 'La France a vraiment souffert. Peu après, il devient Youtubeur, popularise son tonitruant "Bonjour Paris", fait son coming out et poste des vidéos de maquillage et des reprises de ses idoles. Des propos sortis de leur contexte, sur lesquels Bilal Hassani s'est là-encore expliqué: "Cette vidéo, c'est celle d'un jeune homme qui est hyper content parce qu'on avait gagné la Coupe du monde l'été dernier". Il y avait plusieurs personnes qui avaient mon mot de passe... "Si j'avais été l'auteur de ces tweets, j'aurais fait du nettoyage pour les cacher, mais je ne connaissais pas leur existence ", a ajouté Bilal Hassani. Un autre message qualifie Israël de crime contre l'humanité. "Les attentats du 13 novembre et de Charlie Hebdo m'ont brisé le cœur", a-t-il dit.

Il a reçu environ 1500 messages d'insultes en quelques jours, et notamment sur Twitter. "Même si cela était arrivé, j'avais 14 ans et on peut tous faire des grosses bêtises, mais je n'ai même pas à vous dire cela car c'est faux", a-t-il encore affirmé.

Comments