Trump prêt à tenir "des mois, voire des années" — "Shutdown"

Adjust Comment Print

"Ce soir, je vous parle car nous assistons à une crise humanitaire et sécuritaire grandissante à notre frontière sud", a-t-il lancé depuis la pièce d'où furent prononcées nombre d'allocutions historiques, comme celle de John F. Kennedy au plus fort de la crise des missiles soviétiques à Cuba.

Donald Trump a réaffirmé dimanche à des journalistes devant la Maison Blanche sa volonté de construire le mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, alors que le "shutdown", c'est-à-dire la paralysie partielle des administrations américaines, entre dans sa troisième semaine.

Le maire de McAllen, Jim Darling, a déclaré à CBC que " la rhétorique " faisant de sa ville un endroit dangereux affectait la population. Nous avons les meilleurs chiffres de l'emploi depuis des années (.) L'économie est incroyable. Une crise si profonde, presque existentielle, qu'elle justifierait la construction du mur à tout prix, y compris celui du blocage du gouvernement. "Ils se répercutent dans tout le pays ".

Le dernier discours de Donald Trump a laissé ses opposants démocrates bouches bées.

Il a encore une fois évoqué l'hypothèse de déclarer une "urgence" nationale pour activer des pouvoirs extraordinaires, une procédure qui plongerait le pays dans une extraordinaire bataille politico-judiciaire. "Je ne suis pas prêt à le faire pour l'instant, mais je le ferai s'il le faut".

Au 12e jour d'un "shutdown" qui paralyse partiellement l'administration américaine, Donald Trump a invité mercredi les élus des deux bords pour tenter de sortir de l'impasse, mais martèle qu'il ne lâchera pas sur son mur, au coeur de la discorde.

Tim Cook makes 300 times more than average Apple employee - company’s filing
In his letter to investors, Cook blamed much of the shortfall on China, where the company underestimated a decelerating economy. The number of shares he receives partially depends on the performance of Apple's stock compared with other S&P500 companies.

Donald Trump réclame plus de 5 milliards de dollars pour édifier son mur afin de lutter contre l'immigration clandestine.

"Mais promettons que lorsque nous ne serons pas d'accord, nous nous respecterons".

"Si le shutdown se prolonge jusqu'au 1er mars et si le plafond de la dette devient un problème quelques mois plus tard, on risque de devoir réfléchir au cadre politique, à l'incapacité d'adopter un budget (.) et au fait de savoir si tout cela est compatible avec un triple A", a déclaré James McCormack de Fitch. Le Montana serait le premier état à songer à participer au financement du mur, à même son propre budget.

" Le parti est très très uni", avait assuré peu avant le président américain à l'issue d'une rencontre avec les sénateurs de son parti sur la colline du Capitole".

Un enfant pleure dans les bras d'un membre de sa famille; ces migrants viennent d'être appréhendés par des agents frontaliers alors qu'ils tentaient de passer illégalement la frontière du Mexique avec l'État du Texas, en novembre 2018.

Comments