Paris: une fresque gilets jaunes inspirée de Delacroix

Adjust Comment Print

Humant l'air du temps, PBOY (Pascal Boyart) a été bien inspiré par le mouvement social qui a commencé fin novembre. Mais à la place des émeutiers des Trois Glorieuses, la Marianne - bonnet phrygien et drapeau à la main - est entourée de "gilets jaunes". Les passant peuvent découvrir sa fresque dans une rue du XIXème arrondissement de Paris. "J'ai voulu reprendre le thème de ce tableau, un des plus connus dans le monde, et le mettre au goût du jour" des événements actuelsLa fresque a été réalisée en quelques jours, entre mercredi et dimanche par cet artiste de 30 ans, qui se définit "autodidacte, indépendant".

Les pistolets remplacés par des pavés et les vestons par des gilets jaunes. Le peintre parisien peint souvent des fresques dénonçant les banques et la finances. Un code QR est apposé au bas de ses œuvres, qui lui permet de recevoir des dons.

Une fresque

Sous forme de chasse au trésor, les bitcoiners doivent arpenter la capitale pour trouver la peinture murale et déchiffrer l'énigme afin de débloquer les 0,26 BTC - 913 euros à l'heure de la mise en ligne de ce billet - contenus sur cette clef publique.

"La finance, c'est peut-être "la cause des causes derrière tous ces événements", dénonce-t-il".

Gilets jaunes : un policier frappe plusieurs personnes à Toulon
Celui qui est commandant divisionnaire, avait déjà été sanctionné par sa hiérarchie dans le passé assure ce lundi Le Parisien . L'officier assure également avoir eu le sentiment qu'une partie des manifestants étaient là pour en découdre.

Comments