Gilets jaunes : un policier frappe plusieurs personnes à Toulon

Adjust Comment Print

Dimanche, ni la direction de la sécurité publique ni le procureur de la République de Toulon n'ont souhaité entamer une procédure après la diffusion d'une vidéo montrant un officier de police, le commandant Didier Andrieux, frappant plusieurs personnes lors d'une manifestation de Gilets jaunes samedi à Toulon. L'officier assure également avoir eu le sentiment qu'une partie des manifestants étaient là pour en découdre.

A la suite de la mise en ligne de cette vidéo, Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, a tweeté le message suivant: " Dans le cadre de mes responsabilités administratives, j'ai saisi l'IGPN afin qu'une enquête permette de faire toute la lumière sur les suspicions de violences policières à #Toulon.

Une deuxième séquence le montre repoussant des manifestants et frappant l'un d'entre eux sur le capot d'une voiture, avec d'autres policiers. France Bleu Provence évoque "un coup de poing au visage d'un collègue", un major aujourd'hui retraité, qui avait eu l'arcade sourcilière et le nez fracturé.

Sur la vidéo, il est tête nue et donne plusieurs coups de poings à un homme plaqué contre un mur avant que ses collègues ne l'arrêtent.

Suspect Charged With Murder In Jazmine Barnes’ Shooting
Shaun King , a racial justice activist and a columnist at The Intercept, offered a $100,000 reward for information on the suspect. Investigators were continuing to "pursue evidence that could possibly lead to other suspects being charged", the statement said.

Le policier incriminé a été identifié par plusieurs activistes comme étant Didier Andrieux, commandant divisionnaire de police à Toulon.

M. Andrieux a participé à toutes les opérations de sécurisation des manifestations de "gilets jaunes" à Toulon et est bien connu des manifestants, selon le procureur, qui ajoute que "certains s'en sont pris violemment à lui samedi". " Je lui donne deux autres coups, car je ne sais pas s'il a lâché le tesson " explique-t-il. Depuis le mois d'octobre, le commissaire divisionnaire Stéphane Rambaud, le véritable directeur du Service d'intervention d'aide et d'assistance de proximité (SIAAP) à Toulon (les policiers en tenue) est en congé maladie, remplacé par son adjoint Didier Andrieux, qui occupe lui-même le poste non remplacé d'un autre commissaire. Il participait, selon le parquet de Toulon contacté par France info, à des dégradations avenue Vauban lorsque les forces de l'ordre ont voulu l'interpeller. L'homme est en effet connu de la justice depuis une dizaine d'années selon le procureur, notamment pour des faits d'outrage et de viol.

Bernard Marchal, procureur de la République à Toulon, a réagi dimanche aux vidéos, affirmant que l'officier de police avait agi "proportionnellement à la menace" en neutralisant des "casseurs". Toujours selon le procureur, l'homme qu'on peut voir se faire frapper, qui n'était pas porteur d'un gilet jaune, aurait été en possession d'un tesson de bouteille. Celui qui est commandant divisionnaire, avait déjà été sanctionné par sa hiérarchie dans le passé assure ce lundi Le Parisien. Sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue suite à ces débordements samedi. Le jeune homme a été placé en garde à vue.

Dans une première vidéo, on aperçoit le policier, habillé de la tenue des motards de la police nationale, s'approcher d'un individu qui vient d'être interpellé car il aurait, selon lui, "jeté des objets sur les policiers".

Comments