EN DIRECT - Une nouvelle affaire Benalla embarrasse l'Élysée : les dernières informations

Adjust Comment Print

Alexandre Benalla estime que "le traitement médiatique" dont il est l'objet depuis la révélation de son comportement lors du 1er mai français est "injuste", selon son entourage. "Un montant de vingt millions d'euros devrait être consacré à des projets concrets, dans l'objectif d'" éviter que le terrorisme ne gagne du terrain ".

Selon lui, "la France ne s'intéresse qu'aux problèmes sécuritaires, c'est-à-dire comment préserver les intérêts économiques et stratégiques de la France et Deby joue bien ce jeu-là, pour la France, c'est son meilleur allié". Francebleu.fr fait le point. En clair, si Benalla continuait d'utiliser ses passeports, les services de l'Elysée n'en savaient rien.

Avant de rencontrer son hôte et homologue tchadien Idriss Déby Itno, le président français, en visite au Tchad, a rencontré des leaders des organisations féminines à la Maison de la femme à N'Djaména. La même source souligne que le chef d'Etat français "a tenu à faire savoir samedi au président Idriss Déby que cette personne [Benalla, ndlr] n'était en aucun cas un intermédiaire officieux ou officiel".

Le voyage de l'ex-collaborateur de l'Élysée avait-t-il un lien avec celui du président de la République?

D'autant qu'après sa mise à pied, Alexandre Benalla avait vu son champ d'action se limiter à des fonctions de logistiques auprès du président.

"L'ancien adjoint au chef de cabinet d'Emmanuel Macron estime par ailleurs que " le but ultime " de ces dernières informations est de " saccager ses vies familiale et professionnelle " et de " lui nuire ".

Alexandre Benalla  AFP
Alexandre Benalla AFP

" Des informations de presse font état de l'utilisation indue de passeports diplomatiques par un ancien collaborateur de la Présidence de la République, M. Alexandre Benalla ", indique l'Elysée dans un communiqué. Pourtant, il ferait toujours usage de ce document d'identité qui facilite les conditions de déplacement et permet d'éviter les contrôles aux frontières. "Est-ce que le Quai d'Orsay est en mesure de nous fournir les notes verbales, pour la dizaine de déplacements, Israël, Tchad, ce qui permettraient de voir où et quand?", s'est interrogé Damien Regnard. "Si Benalla a effectivement utilisé ce passeport après son départ de l'Elysée, il y a parjure, puisqu'il nous a menti en prétendant qu'il l'avait laissé dans son bureau de l'Elysée".

Les autorités étaient-elles informées?

Utilise-t-il encore ses deux passeports diplomatiques que le Quai d'Orsay a annoncé jeudi lui avoir réclamés fin juillet? Mais aucun passeport n'a été retourné.

La présidence française, affirme M. Benalla au Monde, s'était déjà "beaucoup agacée" de sa rencontre à Londres avec Alexandre Djouhri, dont la France demande l'extradition dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen présumé de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

De plus, les révélations du média en ligne contredisent la version donnée par Alexandre Benalla devant les sénateurs à la mi-septembre.

'FC Barcelona Must Learn From Cristiano Ronaldo's Real Madrid
On the decade-long rivalry with his Portuguese rival, the 31-year-old said , "The rivalry with Cristiano was very healthy and very lovely for the spectators".

Comments