Facebook a donné accès à vos messages privés à Netflix et Spotify

Adjust Comment Print

Facebook explique avoir travaillé avec quatre entreprises partenaires dont Netflix et Spotify de façon à permettre aux usagers connectés à ces sites via leurs identifiants Facebook, d'envoyer des "messages à leurs amis (Facebook) sur ce qu'ils écoutaient sur Spotify ou regardaient sur Netflix", une fonctionnalité connue du public mais qui n'existe plus depuis 3 ans, affirme le réseau social. Là aussi, un document interne ainsi que le témoignage d'une cinquantaine d'employés viennent détailler un peu plus les accès privilégiés qu'aurait octroyé Facebook à près de 150 grandes entreprises telles que Netflix, Microsoft et Spotify, mais aussi des établissements bancaires et d'un moteur de recherche russe. Selon les documents, les applications de ces partenaires ont requis les données personnelles de " centaines de millions de personnes par mois ". Facebook affirme également que rien n'a été fait sans l'accord de ses utilisateurs, "qui avaient dû au préalable explicitement le donner sur Facebook". "À aucun moment, nous n'avons eu accès aux messages privés des gens sur Facebook, ou n'avons demandé la possibilité de le faire".

Malgré ces explications, le titre vient de connaitre une belle chute à Wall Street, et vient de passer sous la barre des 133 dollars après avoir navigué aux alentours des 145 dollars jusqu'à hier. Il s'agit maintenant, comme l'a promis son fondateur, de "réparer Facebook".

Facebook a rapidement réagi dans un communiqué.

Le New York Times révèle que Facebook aurait laissé Netflix ou Spotify accéder aux données personnelles de ses utilisateurs entre 2010 et 2017.

Swedish women-only music festival found guilty of discrimination
It was advertised as "the world's first major music festival for women, non-binary, and transgender [people] only". Lundstedt added: "Clearly, we believe that sexual abuse, especially at festivals, is a serious problem.

"Le procureur général de la capitale fédérale Washington, Karl Racine, a annoncé mercredi des poursuites contre le groupe pour avoir " mal protégé les données de ses utilisateurs", les rendant vulnérables à des " manipulations politiques " pendant la campagne présidentielle de 2016.

Le New York Times a publié de nouvelles révélations troublantes sur le traitement des données personnelles des utilisateurs de Facebook.

Les entreprises partenaires interrogées par le Times indiquent systématiquement avoir soit fait un "usage approprié" des données récoltées, soit ne pas avoir été au courant des mines d'or auxquelles elles avaient accès. La firme de Cupertino s'est également défendue auprès du New York Times d'avoir quelconque connaissance d'un tel accès. Des échanges similaires ont eu lieu avec le géant de la vente en ligne Amazon, tandis qu'Apple a pu consulter la liste des contacts et des évènements prévus dans le calendrier des utilisateurs.

Décidément, 2018 n'est pas une bonne année pour Facebook! " Nous savons que nous avons du travail à faire pour regagner la confiance des utilisateurs ", déclare-t-il au New York Times. L'app Facebook aurait ainsi volontairement contourné les paramètres de gestion des données utilisateurs, ce qui signifie que les numéros de contacts ou les entrées de calendriers se sont retrouvées sans aucune protection, y compris pour les utilisateurs qui avaient désactivé la fonction partage de Facebook.

Comments