Italie : six morts dans une discothèque suite à un mouvement de foule

Adjust Comment Print

Mais vers une heure du matin, un gaz de type bombe lacrymogène s'est répandu dans la foule provoquant un mouvement de panique.

Selon les médias locaux, une bousculade a été déclenchée à cause de la dispersion d'une substance urticante à l'intérieur de l'établissement. "Malheureusement, six sont décédés et il y a des dizaines de blessés", ont annoncé les pompiers sur Twitter.

"Je suis profondément attristé par ce qui s'est passé", a réagi l'artiste sur Instagram. Un témoin oculaire de 16 ans, hospitalisé avec sa petite amie du même âge, a déclaré aux médias italiens: "Nous avons dansé en attendant le début du concert lorsque nous avons détecté cette odeur bizarre".

Un spray urticant a-t-il été utilisé?

Les sorties de secours restant bloquées la foule se réfugie vers une balustrade qui cède et laisse tomber une dizaine de personnes dans un fossé en contrebas.

Mueller accuses Manafort of lying, but not about Russian Federation collusion
Prosecutors said Manafort lied about a number of topics, including his communications with Trump administration officials. Cohen also said he coordinated the payments with, and was directed by, "Individual-1", who is believed to be Trump.

Paradoxalement, les jeunes restés dans la salle sont indemnes. Ceux qui se sont retrouvés en-dessous sont morts écrasés. Une jeune femme de 38 ans avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard. "Puis quelqu'un m'a tirée de là".

La discothèque "Lanterna azzura" (lanterne bleue) est située en pleine campagne à Corinaldo, à une quarantaine de kilomètres d'Ancône (centre), non loin de la côte adriatique.

"C'est une tragédie qui nous laisse pétrifiés, on ne peut pas mourir comme ça", a commenté le président italien, Sergio Mattarella, tandis que le pape François annonçait prier pour les morts et les blessés. De plus, seulement une des trois salles seulement, d'une capacité officielle de 469 places, était ouverte, a relevé le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, qui s'est rendu sur place à la mi-journée.

Huit personnes ont ensuite été arrêtées dans le cadre de l'enquête, soupçonnées d'avoir provoqué la bousculade en dispersant un spray irritant afin de dérober des objets de valeur à des spectateurs.

Comments