Philippe prêt à recevoir les "gilets jaunes"

Adjust Comment Print

"Sur BFMTV, ce mercredi, Édouard Philippe a affirmé qu'il n'y " aurait pas de coup de pouce supplémentaire " pour le salaire minimum le 1 janvier, mais seulement une " revalorisation légale ".

LIRE AUSSI Le retour de la taxe flottante?

"Une déclaration qui ne devrait pas calmer les " gilets jaunes " qui dès mardi, ont rejeté le discours du président qui a annoncé vouloir limiter l'impact des taxes sur les carburants et organiser une " grande concertation ", sans toutefois renoncer à sa stratégie sur l'environnement et le nucléaire.

Il n'y aura pas de coup de pouce au SMIC le 1er janvier. "On va aligner la fiscalité du diesel sur l'essence pour corriger une vieille exception française", s'est-t-il justifié. "Mais dans le courant de l'année, chaque trimestre, on verra l'évolution du prix [du pétrole] et [s'il] est trop élevé, alors dans ce cas-là on pourra revenir au niveau initial qui prévalait au 1er janvier de l'année", a-t-il précisé quant au fonctionnement de la taxe.

Invité de BFMTV-RMC ce mercredi, le Premier ministre s'est dit prêt à recevoir une délégation représentative des "gilets jaunes" tout en confirmant que la hausse de la taxe sur les carburants au 1er janvier 2019 aura bien lieu.

Climate change could cost United States 'hundreds of billions' a year
Add Donald Trump as an interest to stay up to date on the latest Donald Trump news, video, and analysis from ABC News. Trump said Monday that he does not believe the findings of the report.

Il a réclamé, en outre, une nouvelle rencontre avec "le porte-parole du gouvernement ou le Premier ministre". "Dans ce qu'ils formulent, il y a beaucoup de choses très légitimes qui doivent être entendues", a-t-il estimé.

Dans la soirée du mardi 27 novembre le ministre de la Transition écologique François de Rugy a reçu pendant près de deux heures deux des porte-parole des "gilets jaunes", Eric Drouet et Priscillia Ludosky. Des porte-parole qui sont ressortis plutôt remontés de cette rencontre.

Le chef de l'exécutif a par ailleurs annoncé son intention de recevoir des organisation syndicales et patronales afin de plancher sur "une méthode de travail qui nous prête des solutions concrètes accompagnement" pour les Français pour de nouvelles mesures environnementales. Notre politique n'est pas de faire des coups de pouce au Smic, c'est de faire en sorte que le travail paie. Philippe a rappelé que les salaires nets ont augmenté en octobre avec la baisse des cotisations salariales.

Mais, a assuré le Premier ministre, "le président de la République s'y est engagé, on va baisser le niveau d'impôt et de taxes en France".

Comments