Angers: un homme retranché dans un centre commercial avec des explosifs

Adjust Comment Print

L'antenne rennaise du RAID (unité d'intervention de la Police nationale) est sur place, et des hommes de l'état-major national du RAID à Bièvre sont actuellement en déplacement pour la rejoindre.

L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, avait "dans les mains un objet ressemblant à une grenade lacrymogène", avait indiqué à l'AFP Yves Gambert, procureur de la République d'Angers, précisant que le directeur départemental de la sécurité publique négociait avec lui.

L'alerte a été donnée à 16h45.

" Les forces de l'ordre, immédiatement prévenues se sont rendues sur place et ont activé un périmètre de sécurité". Il se trouve sur une station de lavage du centre commercial Espace Anjou, près d'un point de blocage tenu depuis une semaine par les " gilets jaunes ". "Toutes les personnes présentes ont pu être écartées et sont hors de la menace de l'individu", avait précisé la préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué. Un homme, connu des services de polices pour des trafics de stupéfiants, est retranché à l'intérieur des magasins et prétend être en possession d'explosifs dans ses sacs.

Finnish President: I Didn't Talk To Trump About Raking To Prevent Wildfires
President Donald Trump said wildfires weren't a problem in Finland because crews there "spend a lot of time on raking ". There were lots of posts rebranding Trump's "Make America Great Again" campaign slogan as "Rake America Great Again ".

Equipé d'une grenade qu'il disait explosive, il voulait que les Gilets jaunes soient reçus à l'Elysée. Deux sorties de l'autoroute A87, à proximité du centre commercial, resteront fermées jusqu'à la levée du dispositif. Selon eux, la personne en question exige que des membres du mouvement "gilets jaunes" soient accueillis à l'Élysée.

Christophe Castaner a confirmé vendredi soir l'information, assurant que l'homme a demandé à parler au président de la République.

Le forcené a fini par se rendre, peu après 22h30, sans incident, selon le Courrier de L'Ouest.

Comments