PHOTOS Donald Trump manque de mettre un vent à Brigitte Macron

Adjust Comment Print

Emmanuel Macron "n'a jamais dit qu'il fallait créer une armée européenne contre les Etats-Unis", a insisté la présidence de la République.

Il faut "nous protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis", a plaidé le président français, en évoquant la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire datant des années 80. Emmanuel Macron a salué "son bon ami" Donald Trump et a assuré, en anglais: "Je partage l'avis du président Trump: nous avons besoin de partager le financement de notre défense". "Très insultant, mais peut-être que l'Europe devrait d'abord payer sa part à l'OTAN que les Etats-Unis subventionnent largement!"

Donald Trump et Emmanuel Macron s'expriment devant les médias, à l'Elysée, le 10 novembre 2018. Venus accompagner le locataire de la Maison Blanche sur le perron, les Macron ont dû traverser un écran de fumée d'échappements issu du véhicule présidentiel américain.

Le président français Emmanuel Macron a accueilli son homologue américain ce samedi en fin de matinée à l'Elysée à Paris pour un échange scruté de près après que Donald Trump a publié un message accusateur contre son allié sur Twitter.

Au cours du week-end, M. Trump se rendra par ailleurs au cimetière américain du Bois Belleau, dans le département de l'Aisne, ainsi qu'au cimetière américain de Suresnes, en banlieue parisienne.

Ireland vs Argentina - Report - Friendly 2018 - 10 Nov, 2018
It was a hard night at the office for Ireland captain Rory Best , as a malfunctioning lineout gave Argentina a foothold in the first half.

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont célébré côte à côte samedi après-midi l'armistice de 1918 lors d'une cérémonie à forte valeur symbolique dans la clairière de Rethondes.

La rencontre entre les deux dirigeants, prévue ce matin au palais de l'Elysée, s'annonce d'ores et déjà particulièrement délicate. A peine avait-il posé le pied à Paris pour commémorer avec la France les cent ans de la fin de la Première Guerre Mondiale, le 11-Novembre 1918, que le président américain a ravivé les tensions avec la France et l'Europe.

"La cérémonie sera sobre et sans discours", a-t-on ajouté de même source.

Une inscription nettement moins martiale que les termes toujours gravés sur la "Dalle sacrée": "Ici le 11 novembre 1918 succomba le criminel orgueil de l'empire allemand vaincu par les peuples libres qu'il prétendait asservir". "L'Europe et sa sécurité", disait-il.

Comments