Le tireur de Californie était un ancien soldat de 28 ans

Adjust Comment Print

Il a ajouté que 12 personnes ont été tuées lors de la fusillade, dont, un policier parmi les premiers arrivés sur les lieux. Le tireur présumé est mort à l'intérieur de l'établissement, a également précisé la police.

"Un témoin non identifié cité par le quotidien a indiqué qu'un homme était entré dans le bar vers 23 h 30 et avait commencé à tirer avec un " pistolet noir ".

Des témoins ont rapporté sur la chaîne ABC 7 que l'assaillant aurait lancé des fumigènes avant d'ouvrir le feu.

"C'est une scène horrible".

Facebook Shut Down More Than 100 Accounts Possibly Linked To Midterm Interference
Russian President Vladimir Putin has denied directing an interference campaign in support of Donald Trump's presidency. USA law enforcement tipped the company off that these pages could be linked to foreign entities.

Selon le dernier décompte du site Mass Shooting Tracker, qui recense les fusillades "de masse" aux Etats-Unis (plus de quatre personnes touchées par balle), et qui n'avait pas encore comptabilisé, mercredi midi, celle de Thousand Oaks, 375 incidents du genre ont eu lieu dans le pays depuis le début de l'année.

La plupart des témoins cités par les médias américains, en majorité des étudiants des nombreuses universités de cette banlieue résidentielle de Los Angeles, ont décrit des scènes de panique après les premiers coups de feu: bousculade et clients piétinés, certains se réfugiant dans les toilettes ou sur un balcon, d'autres brisant les fenêtres et sautant au travers. Et il avait été victime de coups dans un bar en janvier 2015, mais ce n'était pas l'établissement visé mercredi soir. "Les unités de la police de la route californienne étaient sur place en trois minutes", a-t-il ajouté. "En avril, des policiers se sont rendus chez lui et, comme il agissait de "manière irrationnelle", ont fait venir des experts de la police en troubles psychologiques", a indiqué le Sheriff, lors d'une conférence de presse qu'il a animée peu après l'incident. "Tout le monde voulait sortir le plus vite possible", a déclaré à l'AFP une jeune femme, qui s'est elle-même enfuie avec une amie par l'arrière-cuisine.

Cette nouvelle tuerie de masse intervient également quelques mois après la fusillade du 14 février 2018, qui a fait 17 morts et 17 blessés dans un lycée de Parkland, en Floride, et qui avait "relancé le débat sur la circulation des armes à feu aux États-Unis et leur rôle dans la multiplication des tueries de masse". Selon les informations recueillies par Europe 1, il avait été déployé en Afghanistan et avait reçu à ce titre plusieurs décorations, avant de quitter l'armée avec le garde de sergent. La dernière en date avait fait onze morts dans une synagogue de Pittsburgh.

Comments