Tony Chapron se lâche — Arbitrage français

Adjust Comment Print

Tony Chapron revient en longueur sur l'incident, le fameux tacle sur le Nantais Diego Carlos, qui, en janvier dernier, a marqué la fin anticipée de sa carrière, lui qui devait prendre sa retraite en mai. "Il y a des joueurs qui ne comprennent rien à rien". "La putain de ta mère, ta mère la pute", avait maugréé le Parisien de l'époque alors qu'il venait pourtant de recevoir un carton jaune pour contestations. Un soir de match avec le PSG, le joueur formé à Sochaux l'avait copieusement insulté. "Si tu l'expulses, on ne va parler que de toi", lui avaient dit ses assistants. Une omerta ambiante selon Chapron qui pénaliserait les hommes en noir français sur la scène internationale. Une façon pour Chapron d'admettre que le deux poids deux mesures existe bel et bien en matière d'arbitrage...

En étant exposés, les grands clubs exposent les arbitres.Quand tu exclus Ibrahimovic, ce n'est pas la même chose que si c'est le défenseur central d'Amiens.

Top Brexiteer Aaron Banks investigated over illegal donations claims
The Commission did not allege the money donated to the campaign came from Russian Federation . Also under investigation are Aaron Banks, Elizabeth Bilney and other unnamed individuals.

"Je voulais lui (Zlatan Ibrahimovic) donner (le ballon), mais il ne s'est pas présenté à moi dans les bonnes conditions". C'est tout ce que j'attendais. "L'impression qu'il parlait à un larbin " Tony Chapron a poursuivi pour L'Equipe: "J'ai vraiment eu l'impression qu'il parlait à un larbin". Je voulais lui amener dans son vestiaire en lui expliquant mon point de vue. Il déclare: "Il n'y a qu'un club au monde où l'on ne peut pas entrer dans le vestiaire, c'est Paris". Là, on m'a dit: 'Vous attendez là'. "Chez nous, il n'y a pas d'arbitres suffisamment forts, costauds, pour assumer des grandes décisions et diriger des grands matches internationaux (...) Au niveau international, les arbitres français manquent carrément d'envergure".

Avant de poursuivre: "Donc quelqu'un a dû venir le chercher (le ballon)..." De quoi faire réagir, et même interloquer encore Tony Chapron, décidément surpris par le fonctionnement d'ensemble du club de la capitale. Je n'allais pas attendre comme un crétin avec le ballon devant toutes les caméras (.) Il me semble d'ailleurs assez problématique que le directeur sportif s'abaisse à ramener un ballon à un joueur star. "En même temps, ils peuvent partir en vacances au Portugal alors que leurs coéquipiers jouent le week-end". Mais ce geste malheureux ne saurait faire oublier les 22 ans de carrière - dont treize en Ligue 1 - de cette figure du sifflet français, élu meilleur arbitre la saison passée par ses pairs, qui s'exprime en longueur dans un entretien à L'Équipe publié mardi.

Comments