Trump veut mettre fin au droit du sol — Citoyenneté américaine

Adjust Comment Print

Donald Trump a même affirmé qu'il comptait se passer d'un amendement constitutionnel pour supprimer le droit du sol.

Avec encore dix meetings de campagne prévus d'ici lundi soir, dont un dans l'Etat-clé du Missouri ce jeudi, Donald Trump s'est jeté en plein dans cette élection, comme rarement un président américain ne l'avait fait auparavant.

M. Trump a tenu ces propos une semaine avant des élections de mi-mandat qui s'annoncent particulièrement serrées, et au cours desquelles les Démocrates pourraient bien reprendre le contrôle d'au moins une partie du Congrès, actuellement tenue par les Républicains. Et multipliant les annonces tous azimuts pour mobiliser sa base.

Le Parti démocrate (plutôt à gauche): il veut lutter contre les inégalités, aider les plus pauvres et souhaite que tout le monde puisse avoir une assurance santé pas trop chère. Des "villes de tentes" à la frontière avec le Mexique seront construites et les migrants devront attendre.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a annoncé, au cours d'une interview accordé à Axios, le 30 octobre 2018, vouloir réviser, par décret, le droit du sol (Jus soli) lequel droit stipule que tout enfant né sur le territoire américain a la nationalité américaine, fait remarquer le Groupe d'Appui aux Réfugiés et aux Rapatriés (GARR). "C'est ridicule, c'est ridicule, il faut que cela cesse ".

Breast cancer survival rates soar
She said one stands, for instance, at risk of getting the disease if a family member has the diseases, aged above 50 years. Aibinuomo gave the advice in Ilorin at a seminar on breast cancer , in commemoration of the World Breast Cancer Week.

Au-delà de la levée de boucliers qu'elle devrait susciter, la possibilité même pour le président de remettre en cause, par décret, ce principe inscrit dans le 14ème amendement de la Constitution est vivement contestée par nombre de juristes. L'aspect contre-productif d'une telle mesure a déjà été démontré.

Selon l'Institut de recherches Pew, environ 275 000 enfants sont nés de parents en situation irrégulière en 2014, soit environ 7 % des quatre millions de naissances enregistrées aux États-Unis cette année-là.

D'un tweet, il a agité cette semaine le spectre d'une " invasion " de migrants en évoquant la progression d'une caravane de migrants centraméricains fuyant la violence dans leurs pays. "Et si nous avons une plus grande victoire, le Sénat, les postes de gouverneurs, cela va être une grande nuit pour l'Amérique". Mais le Président compte sûrement sur l'impact des images de soldats en uniforme sur les électeurs.

L'ACLU, puissante organisation de défense des libertés civiques, a par ailleurs dénoncé l'envoi de troupes à la frontière, dénonçant la volonté de M. Trump de " forcer l'armée à promouvoir son programme anti-immigration et de division ".

L'immigration n'est pas le seul domaine investi par Trump pour rassembler ses troupes en amont des élections de mi-mandat, mardi prochain.

Comments