Comment Florence Foresti empêche son public de filmer ses spectacles

Adjust Comment Print

L'humoriste espère ainsi éviter que des extraits de son spectacle ne se retrouvent sur les réseaux sociaux.

L'humoriste va recourir à une méthode qui a déjà fait ses preuves aux États-Unis pour empêcher les spectateurs de filmer, rapporte " Le Figaro ". Lors de l'entrée du public dans la salle de spectacle, plusieurs housses seront distribuées afin que les portables soient glissés à l'intérieur.

En France, le système a déjà été utilisé par l'humoriste Dave Chappelle et par le chanteur Jack White, tous deux américains, mais jamais par un artiste français. Il n'y a pas que les punchlines de Florence Foresti qui font la singularité de son prochain spectacle.

Three Indiana children killed boarding school bus
It happened around 7:15 a.m. on Tuesday, Oct. 30, in the 4600 block of State Road 25 near Rochester. Motorists are required to stop when a school bus is picking up or dropping off kids, by law.

Florence Foresti ne rigole plus avec les vidéos pirates qui fleurissent sur Internet.

"Le mode de fonctionnement du " dispositif Yondr " est d'une simplicité redoutable: " Vous resterez en possession de votre appareil lors du spectacle et, au besoin, vous pourrez accéder aux postes de déverrouillage installés dans la salle ", explique le communiqué. "A la fin du spectacle, toutes les pochettes seront déverrouillées (.) Toute personne utilisant un téléphone portable en salle sera invitée à quitter la salle", précise le communiqué de presse. Les récalcitrants sont prévenus: "Vous ne pourrez pas accéder en salle si vous refusez de participer à ce dispositif". Cette procédure consiste à obliger les spectateurs à placer leur smartphone dans une pochette scellée électroniquement pendant toute la durée du concert. Les spectacteurs pourront sortir de la salle avant de faire déverrouiller la pochette.

Florence Foresti, du 5 novembre au 18 décembre 2018, au Paradis latin et du 26 au 31 décembre 2018 au Zénith de Paris. Selon la manager de Florence Foresti, "ce système protège les artistes leurs créations".

Comments