Redoine Faïd interpellé mercredi matin à Creil — Oise

Adjust Comment Print

La cavale du roi de la belle aura duré trois mois et s'est achevée à 100 km de la prison dont il s'est évadé en hélicoptère: le braqueur Redoine Faïd, qui se cachait sous une burqa, a été arrêté mercredi avant l'aube à Creil (Oise), ville où il a grandi.

Le 5 septembre, à l'aube, une cinquantaine de policiers de la PJ de Versailles et de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) débarquent chez des proches de Redoine Faïd, principalement dans l'Oise mais aussi à Paris.

Après l'annonce de cette arrestation, la mère d'Aurélie Fouquet, une policière municipale tuée à Villiers-sur-Marne le 20 mai 2010 après un braquage raté, s'est dite pouvoir "se sentir sereine".

"Je souhaitais avant tout saluer le professionnalisme, et la détermination des policiers qui sont intervenus lors de cette opération". "Ils ont mon admiration".

Le 1er juillet, en quelques minutes à peine, il s'était évadé, aidé par un commando armé qui avait auparavant pris en otage un pilote d'hélicoptère. Les enquêteurs ont travaillé sans relâche.

Gwyneth Paltrow shares photograph with daughter Apple
The image shows the pair are strikingly similar, with Apple sharing her famous mother's blue eyes and fair hair. Brad Falchuk thinks Gwyneth Paltrow "gets better every year".

Redoine Faïd avait été repéré il y a peu par les forces de l'ordre à Creil, qui l'avaient placé sous surveillance de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) pendant trois ou quatre jours avant l'interpellation, rapporte Franceinfo.

Depuis quelques semaines, l'étau s'était resserré autour du fugitif.

C'est une voiture qui a amené la police sur les traces de Redoine Faïd, après trois mois de traque et d'enquêtes. Ce jour-là, les gendarmes de Piscop, une petite commune du Val-d'Oise située à environ 35 km de Creil veulent procéder au contrôle d'une Renault Laguna à une station-service. Des fausses plaques d'immatriculation et des explosifs factices sont découverts dans le véhicule.

Après avoir scié plusieurs portes et lâché des fumigènes, ils avaient récupéré Redoine Faïd au parloir.

Au total, les enquêteurs ont arrêté le fugitif, surpris dans son sommeil, ainsi que six de ses complices au domicile d'une ancienne ajointe de sécurité. "Faïd a toujours l'intention de s'évader". En dépit de sa proximité avec les membres du commando, dont son frère Fisal, Redoine Faïd nie avoir été mêlé à ce projet d'attaque et à la mort de la fonctionnaire de police, pour laquelle il a été condamné en appel à 25 ans de prison en avril. Après son évasion de Réau, l'administration pénitentiaire avait été pointée du doigt pour avoir tardé à transférer ce détenu particulier, comme cela était demandé par la Direction interrégionale d'Ile-de-France, qui avait noté une "menace sérieuse".

Comments