Les séparatistes radicaux bloquent les routes — Catalogne

Adjust Comment Print

Les télévisions diffusent des images de militants des Comités de défense de la République (CDR), qui réclament la rupture avec l'État espagnol, descendant sur les voies ou bloquant les routes.

Des militants séparatistes catalans ont bloqué lundi une voie de train à grande vitesse, des autoroutes et des artères de Barcelone lundi pour le premier anniversaire d'un référendum d'autodétermination interdit qui avait donné lieu à des violences policières.

La régie du réseau routier a signalé de son côté des coupures des autoroutes A7, entre Barcelone et Valence, et A2, qui relie la métropole catalane à Madrid tandis que des artères de Barcelone et de Lerida, à 165 km à l'ouest de la grande métropole catalane, étaient aussi coupées. "Passons à l'action", dit le compte Twitter des CDR. Samedi, des militants ont affronté la police régionale, contrôlée par le président de la région Quim Torra, dans des heurts qui ont fait une trentaine de blessés. La CUP, parti séparatiste d'extrême gauche, avait ensuite réclamé la démission du responsable de l'Intérieur du gouvernement régional, Miquel Buch, qui leur avait reproché leur recours à la violence.

Dans ce contexte de divisions, Quim Torra a salué lundi l'action des CDR "qui font bien de mettre la pression".

" Tout a commencé le 1 octobre et tout nous ramène au 1 octobre".

FBI To Investigate Allegations Against Brett Kavanaugh
John Cornyn of Texas, to make their case to Flake. "They're refusing to vote because this is so unfair, Mr. chairman", said Sen. Democratic candidate Andy Levin called out Kavanaugh for blaming the Clinton's for these allegations, citing "revenge".

Selon les organisateurs de ce vote, déclaré illégal, 2,3 millions d'électeurs, sur un total de 5,5 millions, y avaient participé, et 90 % avaient dit " oui " à une république catalane indépendante.

Elle a toutefois jugé que les violences policières lors du référendum avaient " porté gravement atteinte à la réputation de l'Espagne ".

Quelques semaines plus tard, le 27, les députés séparatistes au parlement régional avaient proclamé l'indépendance, provoquant l'ire des autorités espagnoles.

Treize dirigeants séparatistes, dont six vivent en exil, sont inculpés pour rébellion.

Comments