Maïtena Biraben. Canal + condamné à verser 3,4 millions d’euros à l’animatrice

Adjust Comment Print

Mercredi 27 septembre 2018, la chaîne cryptée a été condamnée à verser plus de 3,4 millions d'euros à son ancienne employée auprès du conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Après des débuts à la Radio suisse romande, Maïtena Biraben avait été révélée dans "Les Maternelles" sur la Cinquième, avant de rejoindre Canal+ en 2004 et d'y animer notamment la "Matinale", "Le Supplément", et de succéder à Antoine de Caunes à la présentation du "Grand Journal".

Les prud'hommes ont estimé que l'ex-animatrice du "Grand Journal" de Canal+ avait été licenciée sans cause réelle ni sérieuse en 2016. 3,4 millions d'euros au total pour un licenciement "dénué de cause réelle et sérieuse". Celle qui officie désormais sur la radio RMC aura 38 456,22 euros de rappel de salaire sur mise à pied à titre conservatoire et 3845,62 euros de congés payés afférents; 162 500 euros d'indemnités de préavis et 16 250 euros de congés payés afférents; 138 356 euros d'indemnités de licenciement; 2 550 000 euros d'indemnités contractuelle de rupture; 510 000 euros d'indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse, et 1000 euros d'article 700. Les deux parties peuvent faire appel. Son slogan d'alors est: "Maïtena et moi jusqu'en 2022". Canal+, contactée par l'AFP, s'est refusée à tout commentaire.

Chelsea - League Cup - 26 September 2018
Then on Saturday, it's first versus third as Premier League leaders Liverpool travel to Stamford Bridge. Klopp's side host Chelsea in the third round of the League Cup tomorrow night.

A l'issue de l'audience en juin dernier, l'avocat de Canal+, Eric Manca, avait assuré que le licenciement pour faute grave était justifié par la "déloyauté" de l'animatrice envers la chaîne. Puis de rappeler, selon des propos rapportés par L'Express: "2015 est l'année où Bolloré prend le pouvoir à Canal+".

Comments