Une retraitée amnésique cherche désespérément son identité — Perpignan

Adjust Comment Print

En février, cette dame dont l'âge est estimé entre 70 et 80 ans, était retrouvée par des passants près de la gare de Perpignan (Pyrénées-Orientales), inconsciente, des ecchymoses sur le corps, raconte France Bleu Roussillon dimanche 9 septembre.

La septuagénaire est victime d'une amnésie totale depuis maintenant sept mois. À son réveil aux urgences, un brouillard total l'abrite:"Je me suis retrouvée devant le problème suivant: qui suis-je?" "Je suis comme un chien perdu sans collier", lance celle qui espère être reconnue: "Il y a forcément des gens qui me connaissent".

Elle ne semble pas originaire de Perpignan et ne correspond à aucun signalement de personne disparue.

Course-poursuite sur le tarmac — Lyon
L'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est actuellement bloqué, provoquant une interruption du trafic aérien. Il est toutefois "atteint de troubles psychiatriques", selon une source proche du dossier.

En attendant de trouver des réponses, Marie Bonheur vit dans une unité médicale.

Une démarche que Marie Bonheur entreprend avec une certaine appréhension puisqu'elle se doute que si elle a tout oublié c'est sans doute qu'elle a "vécu quelque chose de traumatisant et [qu'elle a dû] mettre des barrières". Elle affirme être en pleine possession de ses moyens physiques et estime ne pas avoir "besoin d'être dans cette structure". Je ne suis pas malade. Dans le but de retrouver son identité, elle lance un appel à témoin.

Le problème, c'est que pour la société, Marie Bonheur n'existe pas. "Sans identité vous n'avez aucun droit", explique Xavière Lethuillier, mandataire judiciaire à la protection des majeurs. "Marie n'a pas de couverture sociale, elle a besoin de refaire ses lunettes, elle ne peut pas". Elle n'a pas non plus accès à l'aide juridictionnelle. J'ai peur de retomber sur les images de ce que j'ai subi. "Le plaisir d'un café ou d'une tablette de chocolat c'est quand on veut bien lui offrir!" "Est-ce que je vais y arriver?" se demande-t-elle.

Comments