Attaque au couteau à Paris: ce que l’on sait de l’assaillant

Adjust Comment Print

Dans la nuit du 9 au 10 septembre, un homme a été interpellé après avoir attaqué des passants au moyen d'un couteau et d'une barre de fer, dans le nord de Paris. "Selon une source proche de l'enquête, l'homme a attaqué des personnes qui lui étaient inconnues dans la rue" près de deux cinémas MK2.

Le suspect a été placé en garde à vue et hospitalisé, lundi.

La piste terroriste n'est pas évoquée " Rien ne permet à ce stade de retenir le caractère terroriste de ces agressions", a indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP. Le drame s'est déroulé le long du quai de la Loire, dans le 19ème arrondissement, vers 22 h 45. "Il avait une barre de fer en main et l'a jetée sur ses poursuivants, puis a sorti un couteau", a-t-il dit relaté.

Tiger Woods endures tough day on the greens at BMW Championship
He missed a 4-foot par putt on the par-3 fifth hole and didn't convert any of the birdie putts from the 20-foot range. He was at 9 under when Woods finished, only to make consecutive bogeys and finish with a two-putt birdie for a 62.

BFMTV explique par ailleurs qu'une des personne ayant tenté de stopper l'agresseur l'aurait visé à la tête avec une boule de pétanque.

Smaïn Brida, 46 ans, sans papier résident en France et père d'une fille de 15 mois est l'un des quatre Algériens qui ont pris l'initiative d'intervenir pour arrêter la course meurtrière du forcené décrit par la presse comme étant un déséquilibré armé d'un couteau. L'assaillant s'est ensuite engouffré dans une impasse et s'est caché derrière deux touristes anglais qu'il a ensuite agressés.

L'enquête confiée au deuxième district de la police judiciaire a été ouverte pour tentatives d'homicides volontaires, précise-t-on de même source. On leur a dit: "'faites gaffe, il a un couteau'. Mais ils n'ont pas réagi". Parmi ces blessés figurent deux touristes de nationalité britannique. Selon les pompiers, le bilan définitif est de 8 blessés dont 4 grièvement touchés. Les autorités ont conclu qu'il s'agissait de l'acte d'un "déséquilibré" sans motivation terroriste, malgré une double revendication du groupe jihadiste État islamique (EI).

Comments