26% des américains ont supprimé Facebook

Adjust Comment Print

Voilà qui peut peut-être partiellement s'expliquer - assez ironiquement - par la popularité de Facebook parmi la population plus âgée. L'entrée en vigueur, fin mai, du nouveau Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) a encore attiré un peu plus l'attention des usagers sur le sujet.

Les Américains se désintéresseraient fortement du réseau social Facebook.

Depuis ce scandale, 26% des Américains ont décidé de supprimer l'application de leur mobile. D'autre part, 74 % des adultes américains qui utilisent Facebook ont effectué au moins l'une de ces actions. Le réseau social a perdu 3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens au sein de l'Union européenne.

En ce qui concerne la décision de modification des paramètres, cest sans surprise que la proportion des jeunes layant faite est environ le double (64%) de la proportion des personnes âgées (33 %) qui ont reconfiguré leur paramètres de confidentialité, à cause de laptitude des premiers à pouvoir le faire facilement et régulièrement et de leur effectif plus élevé sur le réseau social. Ce sondage a permis de nous en apprendre plus sur le comportements des utilisateurs envers Facebook.

Iran Condemns Deadly Blasts in Western Kabul
IS said it was behind that attack, which drew worldwide condemnation and came amid a wave of deadly violence across the country. There are far more insider attacks on Afghan security forces than on Western forces.

En effet, toujours d'après l'étude de Pew Research Center, près de la moitié (44 %) des millenials, âgés de 18 à 29 ans, ont supprimé l'application Facebook. Ceci montre un taux élevé de personnes âgées qui ont pris une pause sur le réseau social. Selon Pew Research Center, pas moins de 26 % des personnes interrogées ont tout bonnement supprimé l'application Facebook de leur téléphone.

#USA #Facebook Supprimer l'application ne signifie pas pour autant se désabonner de Facebook. Le géant peine à convaincre les utilisateurs que leurs données sont bien à l'abri après les divers scandales, selon Phonandroid.

Selon le sondage, des utilisateurs de Facebook qui tiennent beaucoup à lintégrité de leurs données constituent 9 % de lensemble des utilisateurs.

Comments