Une lyonnaise débarquée d’un avion car son bébé a la varicelle — Ajaccio

Adjust Comment Print

Ce n'est qu'une fois dans l'avion qu'un steward s'est inquiété de l'état de la petite Louise, craignant qu'elle ne contamine d'autres passagers.

Le 13 août dernier, alors qu'elle devait décoller d'Ajaccio, l'équipage d'EasyJet l'a débarquée, avec son bébé de 9 mois, car l'enfant avait la varicelle.

Sur le site internet de la compagnie aérienne Easyjet, des informations médicales générales sont disponibles pour les voyageurs concernant les conditions de vol (interdictions, autorisations, certificats médicaux.). Elle a passé sans encombre le comptoir d'enregistrement de la compagnie britannique à bas-prix, les contrôles de police et patienté " dans un aéroport bondé de monde ".

D'après le récit que fait la jeune femme, la famille composée des parents et de leurs deux fillettes de 2 ans et 9 mois s'apprête à quitter Ajaccio (Corse-du-Sud) pour rentrer à Lyon, où ils vivent.

USA : Michael Jackson détrôné !
Car oui, en achetant "Their Greatest Hits", vous ne trouverez pas la plus célèbre des chansons des Eagles. En effet, en 2013, la compagnie a décidé d'inclure les chiffres du streaming dans les ventes.

La famille assure que le bébé n'était plus contagieux, mais la direction d'EasyJet explique que "les passagers peuvent voyager 7 jours après l'apparition du dernier bouton, sur présentation d'un certificat médical". Elle laisse son conjoint "qui reprenait le travail le lendemain", et son aînée partir par ce vol, relate le quotidien. Il faisait nuit, il n'y avait presque plus personne, et je me retrouve seule avec ma fille et mes grosses valises. "Là, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps", raconte-t-elle au quotidien.

EasyJet a choisi de répondre directement àSarah Poggionovo en passant par son compte Facebook. " se questionne la maman". Il y est stipulé qu'en cas de varicelle, il est possible de prendre un de leurs vols " 7 jours après l'apparition du dernier bouton ". La compagnie conclut même son communiqué en précisant que " La sécurité et le bien-être de nos passagers sont notre première priorité ".

C'est certainement ce qu'envisage de faire la maman de la petite Louise qui " écrit ": " avoir eu très peur ".

Comments