Un employé vole un Q400 puis s'écrase — Alaska Airlines

Adjust Comment Print

Brad Tilden, directeur général d'Alaska Airlines, maison mère d'Horizon Air, a ainsi indiqué qu'en tant que bagagiste, l'homme "était autorisé à se trouver dans la zone" où était garé l'appareil. Nous savons de qui il s'agit.

L'avion, un bimoteur à hélices Bombardier Q400, s'est écrasé dans le Puget Sound, le bras de mer qui longe la ville de Seattle.

L'enregistrement de sa conversation avec les contrôleurs aériens fournit de nouvelles informations sur l'identité de cet homme et sa personnalité.

Plusieurs vidéos de l'incident ont été postées sur les réseaux sociaux.

Après avoir pensé qu'il s'agissait d'un vol d'entrainement, le cinéaste amateur a compris que les deux F-15 s'efforçaient de contrôler le bimoteur, qui s'est lancé dans un looping. John Waldron, l'un des vidéastes amateurs, a expliqué à la chaîne CNN: "J'ai commencé à filmer, parce que c'était assez bizarre".

"C'est incroyable qu'il ait pu redresser l'appareil", s'est étonné John Waldron qui juge qu'au plus bas l'avion s'est retrouvé à "pas plus de 30 mètres de la surface de l'eau", avant de se redresser.

Fosu-Mensah leaves Manchester United for Fulham
The former England manager hailed the club hierarchy for the "hard work" done in recruiting players in the transfer window. In the 2016/17 campaign, Vietto played for Sevilla and past year he played the second half of the season for Valencia .

L'avion s'est ensuite dirigé vers l'île de KetronJohn Waldron a couru se mettre à couvert et stoppé de filmer. Il est apparu tour à tour surexcité, confus, calme et honnête dans sa conversation avec la tour de contrôle.

Certaines personnes ont pu, selon le New York Times, écouter les ondes radio du trafic aérien.

Il s'est ensuite inquiété du fait que le carburant ait été consommé "plus vite que je ne pensais ", pendant que la tour de contrôle tentait avec ménagement de le faire atterrir sur une base militaire voisine.

Un peu plus tard, le mécanicien se confie: "Il y a beaucoup de gens qui se soucient de moi. Je ne le savais pas vraiment, jusqu'à maintenant", aurait-il déclaré quelques minutes avant le crash.

La direction de Sea-Tac Airport avait alors souligné que les opérations avaient aussitôt repris normalement à l'aéroport. "Personne d'autre n'est impliqué", ont souligné sur Twitter les services de police du comté de Pierce, sans donner de précision sur l'auteur et les circonstances du vol de l'avion.

Il est important de noter que 2 avions de chasse de l'aviation militaire américaine, F-15 Eagles, ont été déployés en réponse immédiate à l'incident.

Comments