Venezuela: Maduro accuse le président colombien d'un "attentat" au drone contre lui

Adjust Comment Print

"Je suis debout, vivant et victorieux, prêt à poursuivre les batailles qui me concernent à jamais", a déclaré le président Nicolás Maduro lors de son allocution. "Nous ne pouvons pas tolérer que la population soit affamée, que les malades n'aient pas de médicaments, que la monnaie n'ait plus de valeur, que le système éducatif n'enseigne plus rien et ne fasse qu'endoctriner avec le communisme", peut-on lire dans le texte de ce groupe qui serait composé de civils et de militaires.

Le président vénézuélien a été la cible d'un "attentat" au drone chargé d'explosif, samedi 4 août, lors d'une cérémonie militaire. Après quoi, la caméra de la télévision publique a montré plusieurs centaines de soldats en train de rompre soudainement les rangs et de se mettre à courir sur l'avenue où se déroulait l'événement, dans une certaine confusion.

Selon les informations recueillies par Rezo Nòdwès de sources concordantes, plus tôt la diffusion de l'intervention du Président Nicolas Maduro lors d'une parade de Caracas a été interrompue après qu'un bruit d'explosion s'est fait entendre et le leader vénézuélien et les personnes se trouvant autour de lui ont levé les yeux vers le ciel. La télévision d'Etat a ensuite coupé la retransmission. "Aujourd'hui, on a essayé de m'assassiner", a par la suite affirmé le chef de l'Etat, désignant l'auteur des faits selon lui. Le président a également accusé des personnes vivant selon lui aux Etats-Unis.

Nicolas Maduro a accusé samedi soir le président colombien Juan Manuel Santos d'être responsable de cet " attentat ".

Une source à la présidence colombienne a qualifié pour sa part comme "sans fondement" l'accusation du Président vénézuélien. "J'espère que le président Donald Trump est disposé à combattre les groupes terroristes". Il s'en sort indemne, mais sept membres de la Garde nationale bolivarienne ont été blessés et sont hospitalisés.Nicolas Maduro s'exprimait devant 17.000 soldats dans la capitale Caracas lorsqu'une explosion a retenti.

Dans une interview avec l'AFP lundi dernier à Bogota, le président colombien a déclaré qu'il pensait "proche" la chute du "régime" chaviste en raison de l'hyperinflation que connaît le Venezuela.

Schreiner calls perceived cuts to social assistance rates 'cruel'
In the March budget the Liberals announced they would raise income assistance rates by three per cent. She said the review will be done within 100 days.

L'incident est survenu dans une situation sociale et politique particulièrement tendue.

" Peuple du Venezuela, pour que cette lutte émancipatrice soit une réussite, il est nécessaire que nous descendions tous dans la rue, sans retour ", ajoute-t-il. Selon le FMI, l'inflation pourrait attendre atteindre 1.000.000% à la fin de l'année et le PIB chuter de 18%.

La pénurie est généralisée dans ce pays où les services publics, des soins à l'électricité, en passant par l'eau ou les transports, se sont fortement dégradés.

L'incident intervient en outre le jour du premier anniversaire de la très contestée Assemblée constituante vénézuélienne qui a permis au gouvernement d'asseoir son pouvoir et de neutraliser l'opposition.

Nicolas Maduro, 55 ans, qui se présente comme l'héritier du charismatique Hugo Chavez décédé en 2013, a été réélu à la présidence du pays en mai à l'issue d'un scrutin que l'opposition considère comme truqué, et que de nombreux pays à travers le monde ont refusé de reconnaître.

Comments