Brexit : Macron va recevoir Theresa May à Brégançon

Adjust Comment Print

Si le petit séjour de deux semaines du chef de l'Etat ravit les habitants, une sortie publique ne figure toutefois pas dans l'agenda présidentiel. Après l'effort, le réconfort: les deux dirigeants ont ensuite retrouvé leurs conjoints respectifs pour un dîner " amical " dans un jardin de la résidence d'été des présidents français.

Cette nouvelle rencontre entre les deux dirigeants (la première au fort de Brégançon sous le quinquennat Macron) aura donc pour but de rattraper le temps perdu et de faire le point sur le Brexit, alors que les négociations entre Londres et Bruxelles vont reprendre le 13 août.

Leur rencontre se déroule ce vendredi soir, dans la résidence officielle d'été de la présidence de la République française.

Michel Barnier a minimisé l'importance du Livre blanc douloureusement conclu par le gouvernement britannique sur les relations post-Brexit, insistant sur le fait qu'il ne servirait pas de base aux négociations sur l'article 50 avec Londres.

Vendredi matin, Theresa May s'est entretenue par téléphone avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, selon la porte-parole de ce dernier, notamment pour parler du Brexit.

Harvey Weinstein’s Lawyers Say Emails Show Consensual Relationship, Not Rape
Vance Jr. said the 66-year-old Weinstein is charged with "some of the most serious sexual offenses" that exist under state law. He has denied all allegations of non-consensual sex, but he is also under investigation in Los Angeles and London.

"Nous sommes déjà d'accord sur 80% de l'accord de retrait", a souligné Michel Barnier dans une tribune publiée jeudi par le journal Le Figaro. Les nouveaux ministres des Affaires étrangères, Jérémy Hunt, et du Brexit, Dominic Raab, sont venus à Paris ces derniers jours.

A Paris, M. Hunt s'est déclaré lundi "préoccupé" par le "vrai risque d'un Brexit sans accord".

La France est perçue au Royaume-Uni comme l'un des principaux obstacles à un assouplissement de la position de l'UE dans les négociations, ce que dément Paris.

Dans un convoi au ralenti, devant quelques badauds massés devant les barrières de sécurité, la Première ministre britannique a en effet été accueillie par Emmanuel Macron, arrivé vers 17h.

Comments