Nintendo passe à l’offensive contre deux sites pirates

Adjust Comment Print

La semaine dernière, Nintendo a fait fermer les sites web LoveRETRO et LoveROMs qui mettaient à la disposition de ses visiteurs de vieux jeux Nintendo.

Ainsi, le possesseur des sites web LoveRETRO et LoveROM , Jacob Mathias, est la cible d'un procès de la part de la firme japonaise pour les trois chefs d'accusation suivant: violation de copyright, contrefaçon et concurrence déloyale.

"Les sites LoveROMs et LoveRetro font partie des plateformes en ligne les plus populaires pour les jeux vidéo piratés", explique Nintendo dans une plainte déposée dans une Cour de justice en Arizona.

Minella soars into first WTA final in Switzerland
Hercog had her right thigh strapped during the last-four meeting, and called it a day after losing the opening set 6-1. "She gave fans a great show back in April when she got two important wins at the most recent Fed Cup tie".

Nintendo a décidé de passer à l'attaque.

La firme ne rigole d'ailleurs pas du tout: en plus de demander la fermeture des deux sites, Nintendo demande 150.000 dollars de dommages et intérêts par jeu listé sur les sites, ainsi que jusqu'à 2 millions de dollars pour utilisation abusive de la marque. Tout d'abord, que la marque est très vigilante en ce qui concerne ses licences. Et, récemment, le géant s'est attaqué à des sites d'émulateurs proposant énormément de ROM de ses jeux.

Il ne reste plus qu'à attendre le résultat de cette plainte.

Comments