Trump suggère aux Alliés de doubler leurs dépenses militaires — OTAN

Adjust Comment Print

Donald Trump a lancé mercredi, au premier jour du sommet de l'Otan, une attaque frontale contre l'Allemagne, accusée d'"enrichir" la Russie et de ne pas contribuer suffisament aux efforts militaires de l'Alliance.

"L'Allemagne, à ce que je sache, est prisonnière de la Russie, car elle lui achète beaucoup d'énergie. Comment expliquer cela? Ce n'est pas juste".

La chancelière Angela Merkel n'a pas laissé sans réponse le commentaire de Donald Trump au sujet de la dépendance gazière de l'Allemagne vis-à-vis de la Russie. "Je suis très heureuse que nous soyons aujourd'hui unis, dans la liberté", a-t-elle pris soin de souligner.

"Vous la retrouvez dans plusieurs de ses discours". Parmi eux, 15 États dont l'Allemagne, ne consacrent toujours pas les 2% de leur PIB à la défense, comme l'exige un accord de l'organisation. Ce projet divise les Européens. Ce projet "est un exemple de pays européens qui fournissent des fonds à la Russie et lui donnent des moyens qui peuvent être utilisés contre la sécurité de la Pologne", a-t-il dénoncé.

Les pays de l'UE importent deux tiers de leurs besoins de consommation. Ils en ont exporté 17,2 milliards de m3 en 2017, dont 2,2% par méthaniers vers les terminaux de l'Union européenne. Un manque à gagner pour le président américain, à la recherche de nouveaux débouchés pour le gaz naturel produit aux États-Unis. L'entreprise russe s'est associée à cinq Européens, dont Engie, pour financer ce gigantesque chantier de 9,5 milliards d'euros qui doit aboutir fin 2019.

Le dossier sera discuté jeudi à Bruxelles lors d'un conseil Energie UE-USA auquel va participer le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

Les commentaires du président Trump sont "épouvantables", même s'il peut avoir raison sur le manque de dépenses en défense de certains pays de l'OTAN, comme le Canada, a soutenu Brett Boudreau, un colonel à la retraite des Forces armées canadiennes désormais établi à Londres et qui a déjà été en fonction aux bureaux de l'OTAN à Bruxelles. D'un côté, le président des Etats-Unis, Donald Trump, qui a laissé échapper quelques tweets cinglants à l'attention de ses alliés.

'Ant-Man & the Wasp' Dominates Weekend Box Office!
Similar to Solo , Infinity War brought in just under $1 million, bringing its domestic box office total to $675 million. Be that as it may, it makes Ant-Man and the Wasp's slightly disappointing opening... well, disappointing.

Le président américain n'a cessé de réclamer ces dernières semaines que les Européens accroissent leurs dépenses militaires.

Sa tirade contre Berlin mercredi matin s'est inscrite dans cette logique.

M. Trump a fait sourciller en disant que dans tous les enjeux de son voyage, le président russe Vladimir Poutine présentait probablement un problème moindre pour lui que ses alliés de l'OTAN avares de dépenses en défense ou un divorce qui tarde à se concrétiser entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. C'est un point classique de sa position sur les dépenses au sein de l'Otan.

Le secrétaire général de l'Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg, est embarrassé par cette tension et n'a pas caché son appréhension sur le déroulement du sommet.

Au sommet de l'Alliance au Pays de Galles en 2014, inquiets de la baisse des budgets de Défense en pleine crise ukrainienne, les membres de l'OTAN s'étaient engagés à chercher à " atteindre l'objectif de 2 % en une décennie ".

Dans le cadre de l'initiative américaine "4x30", les membres de l'Otan vont s'engager à être en mesure en 2030 de déployer sous 30 jours 30 bataillons mécanisés, 30 escadrilles et 30 navires de combat pour pouvoir faire face à une opération militaire de la Russie, identifiée comme un potentiel agresseur.

Comments