Meurtre d'Alexia Daval : son mari Jonathann nie l'avoir tuée

Adjust Comment Print

Selon lui, les proches d'Alexia sont impliqués dans l'affaire. Suite à quoi les parents d'Alexia Daval et sa petite sœur ont été convoqués ce mercredi 4 juillet pour être entendus. Une information confirmée au Figaro par Me Jean-Marc Florand, l'avocat de la famille de la victime, qui parle d'une audition "classique". Ce mercredi matin, les parents, la sœur et le beau-frère d'Alexia Daval ont été reçus par le juge chargé de l'instruction à Besançon.

Plus troublant encore, Grégory Gay soupçonnait Jonathann Daval d'avoir préparé sa tromperie depuis bien longtemps. Ce 27 juin, Jonathann Daval mis en examen pour "meurtre sur conjoint" et incarcéré dans l'unité psychiatrique de la maison d'arrêt de Dijon, est entendu à sa demande. La procureure a quant à elle annoncé qu'elle ne tiendrait pas de conférence de presse. Selon les informations de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, une conférence de presse aura lieu mercredi à 20 heures, depuis Besançon.

"La version de Jonathann Daval est très claire: il n'a pas tué son épouse", assure son avocat, Randall Schwerdorffer. En revanche, il avait contesté avoir brûlé son corps, retrouvé en partie calciné dans un bois près de la commune. A l'issue de cette audition la semaine, ses avocats n'avaient pas souhaité communiquer afin "de ne pas nuire à l'enquête". Selon une autre source proche du dossier, à ce stade de l'enquête les éléments matériels corroborent la première version du suspect et ne permettent pas de soupçonner une complicité. Le mari avait fini par confier aux enquêteurs en janvier qu'il avait étranglé accidentellement son épouse au cours d'une dispute violente, survenue après une soirée raclette passée chez les parents de la jeune femme.

Iran vice president says private sector to buy, export oil
The official spoke on the condition of anonymity under State Department ground rules. The Saudis have not confirmed if that's the case.

Jonathann Daval avait nié, jusqu'à son interpellation, toute implication dans la mort de sa femme. Alexia avait une personnalité écrasante, il se sentait rabaissé, écrasé. "A un moment, il y a eu des mots de trop, une crise de trop, qu'il n'a pas su gérer", ajoute-t-il.

Pendant les trois mois de l'enquête diligentée par les gendarmes de la section de recherches de Besançon, Jonathann Daval, qui se présentait en mari éploré, avait soutenu qu'Alexia n'était pas rentrée d'un footing. C'est un garçon qui perd pied, un accident.

Comments