Coupe du monde 2018 : la Russie prolonge l'état de grâce !

Adjust Comment Print

En éliminant l'Espagne! La décision s'est faite aux tirs au but (4 à 3), au terme d'un match fermé au stade Loujniki (1-1).

Iniesta, 34 ans, l'avait par ailleurs annoncé avant le tournoi et confirme donc qu'il ne portera plus la vareuse rouge de l'Espagne.

Mais au courage, la Russie est parvenue à égaliser le score sur un penalty transformé par Artem Dzyuba à la 41ème minute.

Chris Matthews: Mitch McConnell has 'no right' to fill Supreme Court vacancy
If the Senate divides 50-50, Vice President Mike Pence could break a tie to confirm the nominee. Trump his second nomination, following Justice Neil Gorsuch.

"Quand on voit jouer Iniesta, on sent que c'est la fin de quelque chose", nous avait dit Christian Gourcuff il y a dix jours.

À la 11e minute, sur un coup franc tiré par Marco Asensio, remplaçant surprise d'Andrés Iniesta, Serguei Ignachevitch a littéralement plaqué Sergio Ramos, mais en tombant à la renverse, le défenseur russe a dévié du mollet le tir dans son propre filet. Preuve que la Sbornaya a couru derrière le ballon toute la rencontre, les Russes ont en effet galopé 146 km contre 137 aux Espagnols.

Autant le dire tout de suite, cet Espagne-Russie n'était pas le plus jouissif des trois huitièmes de finale disputés jusqu'ici. C'est un professionnel d'exception. Le désormais ex-numéro 8 du FC Barcelone a débuté le 27 mai 2006, lors d'un match face à.la Russie. Les deux se sont qualifiés pour les 1/8e, mais les deux ont perdu.

Comments