Chris Froome écarté du Tour de France 2018 par les organisateurs

Adjust Comment Print

Selon les informations de nos confrères du Monde, les organisateurs du Tour de France tentent d'empêcher Christopher Froome de participer à la prochaine édition de la Grande Boucle qui débutera le 7 juillet. Froome a fait l'objet d'un contrôle antidopage "anormal" lors de la Vuelta en septembre dernier. "Bien sûr, personne ne connaît les tenants et les aboutissants de ce dossier, mais le Tour de France a envie de se préserver, peut-être, d'une ambiance délétère et a préféré faire ce choix". À chaque fois, ils ont été déboutés.

" On a ici pour l'instant une fuite du journal Le Monde". L'enquête autour du contrôle anormal au salbutamol du leader du Team Sky est toujours en cours et face au spectre d'un déclassement, comme ce qui était arrivé avec Alberto Contador en 2010, "les organisateurs ont interdit à l'équipe Sky d'aligner son coureur sur l'épreuve pour protéger son image".

"Cela ne veut pas dire que Froome ne sera pas au départ du Tour", a toutefois rappelé Madiot.

Trump has list of 25 possible Supreme Court nominees
De Sousa said he understood the significance because of his background as a constitutional lawyer. He said the voices of millions of Americans heading to the polls this fall "deserve to be heard".

Président de l'UCI, le Français David Lappartient a réagi suite à cette décision.

Trois arbitres, choisis l'un par Sky, l'autre par ASO et le troisième par le Comité olympique français, sont amenés à trancher, non sur le fond (contrôle antidopage), mais sur les conséquences de la présence de Froome dans la course.

ASO s'appuyerait sur l'article 28 de son règlement qui, conformément au règlement de l'UCI, "se réserve expressément la faculté de refuser la participation à - ou d'exclure de - l'épreuve, une équipe ou l'un de ses membres, dont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image ou à la réputation d'ASO ou de l'épreuve". "Nous sommes confiants que Chris sera sur le Tour car nous savons qu'il n'a rien fait de mal", a affirmé à franceinfo un porte-parole de la Sky.

Comments