Prise d'otages à Paris : le forcené transféré à l'infirmerie psychiatrique

Adjust Comment Print

Un homme qui retenait deux personnes depuis le milieu d'après-midi mardi à Paris pour des motivations indéterminées a été interpellé. Il déclarait à la police "être armé et retenir au moins deux personnes" depuis 16 heures, a précisé une source policière à l'AFP, ajoutant que "la situation était très confuse". Un périmètre de sécurité a été mis en place dans le quartier, connu pour ses nombreux bars et restaurants. "La crèche m'a appelé alors que j'étais au travail, je n'étais pas au courant de la prise d'otages". Un individu, déclarant être armé d'une bombe et d'une arme de poing, retient trois personnes dont une femme enceinte. Le périmètre est bouclé par les forces de l'ordre.

A ce stade, selon nos confrères de France Info, les faits ne sont pas considérés comme terroristes mais liés à une affaire de droit commun.

RED lance son offre 30 Go pour 5€ à vie
Vous bénéficiez de 6 Go par mois d'Internet mobile supplémentaires utilisables depuis l'Union Européenne et les DOM. En réalité, il s'agit du forfait 1Go auquel SFR a ajouté 29 Go d'enveloppe Data pour un total de 30 Go .

Au moment de cette prise d'otages, le préfet de police Michel Delpuech recevait une délégation de représentant étrangers des différentes métropoles touchées par le terrorisme. Un troisième homme, également retenu par le forcené, avait réussi à se sauver avant l'intervention de la BRI, en se battant avec le forcené.

Selon Le Parisien, le preneur d'otages, positionné dans la cour intérieur de l'immeuble, demande à ce que soit contactée l'ambassade d'Iran, "afin de donner un texte au gouvernement français ".

Comments