Lancement de la première campagne de vaccination contre Ebola > Regionale.info — RDC

Adjust Comment Print

Le personnel médical se protège avec des combinaisons intégrales et ouvre de nouveaux lits.

Ayant une grande expérience en la matière, des Guinéens ont été dépêchés en RDC pour aider à lutter contre l'épidémie à virus Ebola qui sévit dans la province de l'Equateur.

Les vaccins sont notamment disponible à Mbandaka, identifié comme un centre potentiel de contamination.

Ce nouveau bilan dans la province de l'Equateur intervient alors que Kinshasa poursuit sa campagne de vaccination contre Ebola lancée en début de semaine une campagne de vaccination contre Ebola.

Le nombre de personnes ciblées par cette première phase de vaccination est estimé à plus de 600: le personnel de santé, des contacts des malades (les membres des familles essentiellement) et des contacts des contacts.

Neuf pays voisins de la République démocratique du Congo ont entamé des préparatifs pour détecter et éviter la propagation du virus Ebola, a indiqué mercredi à Genève la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti.

'Taxi King' Of New York Pleads, Flips On Michael Cohen
Freidman pleaded guilty Tuesday to pocketing $5 million in passenger fees that were supposed to fund public transportation. Cohen is under investigation by federal prosecutors, who last month conducted searches on his office and other locations.

Alors que 7500 doses de vaccin sont arrivées en République démocratique du Congo (RDC), la mise en place de la vaccination rencontre plusieurs obstacles.

Il a également critiqué la confusion créée par la campagne de vaccination qui ne cible dans un premier temps que les malades, puis les personnes en contact avec des cas suspects et enfin les contacts des contacts. De nombreuses personnes ne croient pas au virus et préfèrent se tourner vers la religion. "C'est de la sorcellerie".

Malgré les avertissements, certains habitants ne comptent pas arrêter la consommation des viandes de brousse.et pourtant, des pertes en vies humaines ont été enregistrées du fait de la résurgence de l'épidémie d'Ebola. les organismes d'aide se battent contre la négation de la pathologie.

Dans l'aéroport de Mbandaka, les passagers sont contrôlés à l'aide d'un thermomètre. "Les vaccins doivent être stockés à des températures comprises entre moins 60 et moins 80 degrés: leur transport et leur stockage dans les zones touchées constituent donc un défi de taille".

Débutée dans le sud de la Guinée en décembre 2013, l'épidémie la plus violente avait fait jusqu'en janvier 2016, 11.300 morts.

Comments